Technologie

Cyberattaques : comment Maroc Télécom booste la protection des Marocains

Les résultats de la récente enquête nationale réalisée par Kaspersky, leader mondial en cybersécurité, et le cabinet d’études Immersion montrent que les Marocains n’accordent pas beaucoup d’importance à la protection de leurs smartphones, tablettes ou autres objets connectés. Face à cette situation et en vue d’amoindrir les risques de cyberattaques encourus, Maroc Télécom a mis au point de deux solutions de protection. Les détails.


Avec la prolifération des objets connectés (smartphones, tablettes, ordinateurs…) ces dernières années, la cybercriminalité a pris une ampleur conséquente. Au Maroc, une récente enquête nationale réalisée par Kaspersky, leader mondial en cybersécurité, et le cabinet d’études Immersion permet de mieux appréhender les risque auxquels sont exposés les Marocains au quotidien. « Les Marocains ne protègent pas de manière efficace leurs smartphones et ils sont très peu sensibilisés à la réalité du risque et à la valeur de leurs données personnelles », constatent d’emblée les auteurs de cette étude. On apprend aussi que l’usage d’un antivirus chez les Marocains reste largement minoritaire, d’autant que seuls 8% des personnes interrogées affirment y avoir recours. « Cela montre que la prise de conscience concernant la menace en ligne est moindre par rapport à la menace physique de l’appareil », font remarquer Kaspersky et le cabinet d’études Immersion, ajoutant que la sensibilisation à la sécurisation des appareils mobiles et des données demeure encore insuffisante.

Lire aussi| Coronavirus : AstraZeneca défend l’efficacité de son vaccin sur les personnes âgées

Quant à l’utilisation des solutions de sécurité, l’enquête montre que seuls 19% des internautes marocains les trouvent indispensables et qu’ils sont encore moins nombreux à protéger leurs ordinateurs avec ces outils. Rappelons que le Maroc se classe parmi les 10 pays qui enregistrent le plus grand nombre d’attaques de malwares sur mobile, d’après les statistiques du troisième trimestre 2020 de Kaspersky. Afin d’aider les Marocains à mieux se protéger contre les attaques en ligne, de nombreux opérateurs télécoms du Royaume ont déployé ces dernières années une panoplie de solutions. C’est le cas du groupe Maroc Télécom qui propose notamment deux solutions en partenariat avec Kaspersky Lab. Il s’agit de Solution Sécurité Internet qui permet de fournir une protection contre les menaces qui guettent l’identité en ligne des utilisateurs d’Internet (Par exemple : la vie privée, les transactions monétaires et la famille). Cette technologie est compatible avec PC, Mac, smartphones et tablettes Android. En termes d’avantages, on citera la protection contre les virus, le vol des données personnelles, les programmes malveillants et les sites frauduleux. Elle empêche les tentatives d’accès distant aux appareils (PC, Mac, téléphones mobiles ou tablettes) et assure une protection totale contre tout type d’attaque pour une navigation sécurisée.

Elle est dotée d’un Antivirus, Anti-Spam, Firewall, Anti-Spyware, Anti-phishing et USBBlocking. Par le biais de cette solution, les achats et toutes les transactions bancaires en ligne sont sécurisés. Sur le plan de l’usage, Maroc Télécom a mis en place une configuration des appareils se faisant de manière simple. De même, pour protéger ses enfants, cette solution aide à gérer la navigation sur Internet et bloque les accès aux sites inappropriés. Son option de protection antivol permet de protéger les données personnelles stockées sur l’appareil en permettant de supprimer à distance les données, localiser et verrouiller le téléphone ou tablette Android en cas de perte ou de vol, prendre une photo à distance, déclencher une alarme sur le téléphone ou tablette et bloquer la suppression de l’application Sécurité Internet. La seconde offre est baptisée Solution de contrôle parental. Elle permet ainsi aux parents de protéger et accompagner leurs enfants dans leurs différents usages numériques.

Lire aussi| Innovation : lancement d’un appel à candidatures pour l’incubation de startups en faveur du climat

Elle est compatible avec PC, Mac, smartphones et tablettes (Android et iOS). Cette solution englobe un service de géolocalisation. Elle sert à localiser la position des enfants grâce au GPS et configurer des alertes automatiques que les parents reçoivent en temps réel quand l’enfant quitte la zone autorisée, préalablement définie sur l’application (maison, école, jardin…). Cette technologie fait du filtrage du contenu en ligne. Elle permet également de contrôler la navigation des enfants et bloquer des sites web ou applications spécifiques comportant des contenus inappropriés ou risqués. Cette solution donne la possibilité de contrôler le temps que l’enfant passe sur son appareil (PC, téléphone mobile ou tablette). Elle donne aussi la possibilité de faire le suivi de navigation sur les réseaux sociaux et dispose d’une fonctionnalité qui permet de recevoir des notifications en temps réel du niveau de la batterie de l’appareil de l’enfant.

 
Article précédent

Coronavirus : AstraZeneca défend l'efficacité de son vaccin sur les personnes âgées

Article suivant

AfricaPay ambitionne de devenir la première néo-banque du continent