Catastrophes naturelles

Cyclone Idai : 100.000 personnes en danger au Mozambique

Une catastrophe naturelle des plus dévastatrices du continent. Le nombre de personnes tuées par le cyclone Idai qui a frappé le Mozambique pourrait dépasser 1.000 morts, a indiqué lundi le président mozambicain, Filipe Nyusi.


«Pour le moment, nous avons officiellement 84 morts. Mais tout laisse à penser que le bilan pourrait dépasser les 1.000 morts», a dit le président de retour à Maputo après une visite en Allemagne.

«Plus de 100.000 personnes sont en danger», a-t-il dit sur les ondes de la radio mozambicaine.

Un dernier bilan avait fait état de 84 morts suite au passage de l’ouragan tropical. Au Zimbabwe voisin, les tempêtes et les inondations, les plus violentes dans la région depuis 10 ans, ont fait 89 morts. Au Malawi, 56 personnes ont trouvé la mort depuis la semaine dernière.

Par ailleurs, la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a indiqué que presque la totalité de la ville mozambicaine de Beira (500.000 habitants) a été endommagée ou détruite.

Les rares secouristes qui ont réussi à rallier cette deuxième ville du Mozambique ont fait état de destruction de grande ampleur.

«L’étendue des dégâts causés par le cyclone Idai dans la ville de Beira est énorme», a estimé la FICR), ajoutant que les moyens de communication ont été totalement coupés et les routes détruites.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

L'Aéroport Mohammed V parmi les meilleurs en Afrique

Article suivant

Il fait l'actu : Anas Doukkali, ministre de la Santé