Automobile

Dakhla-El Guerguerat Grand Prix Omar Bekkari : une première édition remarquée

C’est sous le sceau du succès que s’est déroulée du 28 au 31 janvier dernier, la première édition du Dakhla-El Guerguerat Grand Prix Omar Bekkari. Un événement concocté par la Fédération Marocaine des Véhicules Anciens (FMVA), qui a manifestement marqué les esprits et qui a pleinement rempli sa mission, à savoir celle de célébrer la marocanité du Sahara tout en conciliant valeurs patriotiques et passion automobile.


Cet événement entendait célébrer la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté marocaine sur son Sahara. Objectif pour les 82 véhicules engagés et les 200 participants présents en ce vendredi 29 janvier : rallier, au départ de Dakhla, la localité frontalière d’El Guerguerat. Un périple d’environ 800 km (aller-retour) qu’a effectué allègrement la caravane automobile. 

Lire aussi : Maroc-Israël : place au business

C’est sous le coup de 7h30 du matin que les participants ont fait vrombir leur moteur afin de se lancer à l’assaut du réseau routier de la région. Un patrimoine automobile d’une valeur inestimable, comprenant les modèles les plus emblématiques qui ont forgé depuis ces 80 dernières années l’histoire de l’automobile mondiale. «C’est la première fois que se déroule un événement automobile de ce genre dans cette région et qui réunit autant de véhicules d’époque dans un parfait état de restauration», nous a indiqué un des membres de la FMVA. 

Fierté et émotion

Après plusieurs heures de route, la caravane a atteint El Guerguerat, point d’orgue de cette première demi-journée d’étape. Un sentiment de fierté et de patriotisme, a ainsi gagné tous les participants qui se sont dirigés vers le poste-frontière. Ils y sont restés de façon symbolique, célébrant fièrement la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté marocaine sur son Sahara, entonnant l’hymne national et portant haut et fort également les couleurs du drapeau national. 

Lire aussi : Marché des véhicules neufs : Auto Hall voit ses ventes progresser en 2020

Un moment exceptionnel qui restera gravé pour longtemps dans les mémoires des participants. «Le fait de nous retrouver ici à El Guerguerat, a suscité en nous un fort sentiment d’émotion, teinté de patriotisme. Nous sommes fiers de notre pays et de notre Roi», s’est exprimé Rafik Lahlou. Et l’organisateur et vice-Président de la FMVA d’ajouter : «nous remercions vivement les autorités et toutes les personnes qui ont contribué à notre venue ici qui, d’ailleurs, s’est effectuée en toute sécurité. Notre Maroc est sûr du nord au sud». Une journée riche en émotion qui a reconduit l’ensemble des participants vers Dakhla en fin d’après-midi.  

Un final en apothéose

Après avoir célébré de façon remarquée la marocanité du Sahara lors de la première étape, l’ensemble des participants ont abordé avec entrain la deuxième étape de cet événement par une parade automobile dans la ville de Dakhla. Un défilé inédit dans la ville qui a ravi les habitants, certains se montrant émerveillés d’avoir sous les yeux plus de 80 ans d’histoire du monde de l’automobile. Inutile de dire que les photos et autres commentaires sur les réseaux sociaux ont fusé çà et là. 

Les choses sérieuses ont débuté sous le coup des 14 heures, les 80 véhicules d’époque s’étant retrouvés sur le front de mer de Dakhla pour y disputer le Grand Prix Omar Bekkari. Un circuit d’environ 2 km sur deux tours qui a emprunté les artères comprenant lignes droites, chicanes, virages en épingle, changements de direction… Signe du destin, ou joli clin d’œil de la vie, c’est Salim Bekkari, fils d’Omar Bekkari, qui s’est adjugé au volant de sa Porsche 911 la plus haute marche du podium. Il a été suivi au classement par Reda Mezian et Jemmy Essadik, ce dernier ayant effectué pour l’occasion le déplacement des États-Unis. Une cérémonie de remise des Prix qui s’est effectuée en présence de Lamine Benomar, Wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab et Gouverneur de la province d’Oued Eddahab, mais aussi du Président du Conseil régional et d’élus locaux, dont El Khattat Yanja. D’autres trophées ont été décernés à cette occasion, dont l’un à la famille d’Omar Bekkari, en guise d’hommage au défunt. Par ailleurs, Sopriam, l’importateur dans le Royaume de Peugeot et de Citroën, a tenu à récompenser les possesseurs de véhicules d’époque badgés de la marque au lion et de la marque au double chevron qui se sont distingués à l’occasion de ce Grand Prix de véhicules classiques, au rang desquels Ahmed Dahbi son coupé 404 et Khadija Boujenoui sur sa DS Id 19.

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc : 712 nouveaux cas, 474.379​ au total, vendredi 5 février 2021 à 18 heures

Article suivant

Vaccination anti-covid : 408.235 personnes déjà vaccinées