Tourisme

Dakhla. Sidi Ahmed Hormatollah va construire deux hôtels, deux restaurants flottants et une marina écologique

Natif de la région et président de l’Association saharienne pour le développement durable et la promotion de l’investissement (ASDI), Sidi Ahmed Hormatollah vient de lancer les travaux de construction de son premier projet hôtelier à Dakhla. Coût d’investissement de cet hôtel 4 étoiles : 60 millions de DH. Suivront aussi le lancement d’un hôtel et deux restaurants flottants à Dakhla ainsi qu’une marina écologique au PK 60 de Dakhla.


A travers sa société LomenInvest, Sidi Ahmed Hormatollah nourrit de grandes ambitions pour le tourisme à Dakhla. Natif de la région, le président de l’Association saharienne pour le développement durable et la promotion de l’investissement (ASDI), a lancé le 30 juin à Dakhla les travaux de construction d’un hôtel 4 étoiles prémium. Baptisé « Lomenluxury Hôtel », l’établissement est situé au cœur de la ville de Dakhla. 

« L’emplacement de l’hôtel était un cinéma de l’époque espagnole, qui était acheté par mon défunt père et qui portait le nom Lomen, c’est pourquoi nous avons choisi de garder le nom ainsi que l’esprit du cinéma qui fait partie de l’histoire de Dakhla. Le hall de l’établissement sera conçu et présenté comme un musée qui sera doté de caméras d’époque issues dudit cinéma. Pour moi, rendre à la ville l’esprit du cinéma sera un atout très important que LomenInvest offre pour le tourisme de la ville », souligne Sidi Ahmed Hormatollah, jeune investisseur qui détient à 100 % le capital de LomenInvest, par ailleurs fils du feu Mohammed El Amine Hormatollah, un grand notable de la tribu OuledDlim et ancien résistant et nationaliste.

Lire aussi | Dakhla : la liste des nouveaux projets touristiques s’allonge

Avec un financement du Crédit Agricole, étalé sur 10 ans et à hauteur de 50 millions de DH, le projet s’étend sur une superficie de 700 m2. Lomenluxury Hôtel  disposera de 58 chambres dont 4 suites et 4 chambres pour les personnes ayant des besoins spécifiques. 

Il comprendra également deux restaurants, ainsi qu’une salle de conférence multidisciplinaire qui peut changer le soir en salle de cinéma luxueuse, Rooftop avec une piscine panoramique, qui donne sur la bais de Dakhla. Le sous-sol de l’hôtel fera office d’un parking et un spa de luxe. 

En attendant, avec ses partenaires kawtar Fal et Julien Négri, inventeur français spécialisé dans la technologie durable et autosuffisante en énergie, Sidi Ahmed Hormatollah a élaboré une stratégie d’offres touristiques diversifiées.

Si l’hôtel lomenluxury sera le premier projet, d’autres projets touristiques suivront par la suite, selon le jeune investisseur. Il s’agit, selon lui, d’une première au Maroc : le lancement d’un hôtel et deux restaurants flottants au niveau de la ville de Dakhla ainsi qu’une marina écologique au PK 60 de Dakhla. 

« Cette stratégie est la meilleure manière de contribuer à faire connaitre davantage Dakhla à l’échelle mondiale. On veut faire de Dakhla un showroom de projets innovants », explique le patron de LomenInvest, spécialisée dans l’investissement touristique et qui détient aussi un pôle événementiel qui anime la région à travers des événements artistiques et culturels de grande envergure. 

Lire aussi | Mounir Houari, DG du CRI de la région Dakhla-Oued Eddahab : «Nous avons vu des projets se concrétiser avec des concepts innovants»

 
Article précédent

Maroc-Espagne. Les révélations de l’armée de l’Air espagnole sur l’affaire Brahim Ghali

Article suivant

Lamia Housni : «Nous avons mobilisé la plateforme d’Innovation et de l’Entrepreneuriat, afin de créer un véritable parcours d’expérimentation»