Flash-ecoStartup

Dare2Pitch prend du galon

Moroccan CISE poursuit sa mobilisation en faveur des startups et de l’entrepreneuriat. Le centre accompagne pas moins de 120 entrepreneurs aujourd’hui et continue de développer des programmes innovants pour les encadrer.


Initié par le Centre marocain de l’innovation et de l’entrepreneuriat social, l’événement dont le but est de soutenir les jeunes startuppeurs marocains, poursuit son chemin. La deuxième édition, organisée le 23 novembre à Casablanca, a tenu toutes ses promesses. Ainsi, 6 start-ups à fort potentiel opérant dans divers secteurs d’activité étaient en lice. « Cette deuxième édition met en exergue de nouveaux projets. Dare2Picth est un événement milestone pour les startups que nous accompagnons. Il faut savoir que chaque startup passe entre 6 et 9 mois d’accompagnement et donc, nous sélectionnons un certain nombre parmi les plus avancées, c’est-à-dire les startups qui ont déjà fait leur preuve et qui ont besoin d’investissement», explique Adnane Addioui, président du Centre marocain pour l’innovation et l’entreprenariat social (CISE). L’objectif est donc de créer un créneau permettant à ces jeunes startups de rencontrer de potentiels investisseurs intéressés par les divers projets en compétition. « Pour cette édition, nous avons eu six nouvelles startups qui ont mis en valeur leurs projets devant un parterre d’investisseurs. Ces startups sont des entreprises qui règlent un certain nombre de problématiques sociales, économiques et environnementales et créent aussi des emplois », poursuit Adnane Addioui.

Compétition
Soulignons que le vainqueur de la compétition est récompensé par un titre honorifique. « C’est honorifique parce qu’il s’agit d’un programme interne qui s’adresse aux startups que nous accompagnons. L’idée est surtout de les mettre en compétition entre elles. C’est un exercice qui pousse les start-ups aussi à s’entraîner », précise le président de Moroccan CISE. Notons que le centre accompagne plus de 120 entrepreneurs. De même, 47 projets ont été incubés et jusqu’à maintenant, pas moins de 25 start-ups ont été lancées. Le centre est d’ailleurs en train de recruter une sixième promotion de start-ups. « Dans le cadre de l’accompagnement, nous avons des mentors, des investisseurs et d’autres structures avec l’idée d’avoir un écosystème abouti pour mieux encadrer les jeunes entrepreneurs », ajoute Adnane Addioui.

Rappelons que le Centre marocain pour l’innovation et l’entrepreneuriat social, fondé en 2012, est une organisation à but non lucratif dédiée à la recherche de solutions innovantes et entrepreneuriales à chaque défi social au Maroc. Le centre a lancé ces dernières années plusieurs programmes parmi lesquels Tamkeen, Cise Tour, Training of trainers ou encore Dare Inc en vue de mieux encadrer les startuppers.

 
Article précédent

L’égyptien Chemipharm inaugure son usine marocaine

Article suivant

Réassureurs africains : le Maroc perd sa troisième place