Immobilier

De bonnes perspectives pour Résidences Dar Saada

L’entreprise lance deux nouveaux projets à Casablanca qui seront commercialisés sous une nouvelle marque. Résidences Dar Saada mise sur le segment «standing supérieur» comme relais de croissance. par Roland Amoussou


La filiale du groupe Palmeraie Développement, en charge du segment du logement social et moyen standing, veut monter en gamme. Espaces Saada s’attaque en effet à un nouveau segment que le top management a baptisé « standing supérieur ». Il s’agit d’une nouvelle offre que l’entreprise va proposer sous la marque Palm Immobilier. « La demande est très forte à Marrakech et à Casablanca pour le moyen standing et le standing supérieur », explique Amine Guennoun, le patron de Résidences Dar Saada. Ainsi, la filiale du groupe Palmeraie Développement a acquis 47 hectares de nouveaux terrains en 2015 (10 ha à Martil, 33 ha à Marrakech et 4 Casablanca), pour conforter sa réserve foncière, en vue de nouveaux projets. Désormais, l’entreprise va commercialiser ses programmes immobiliers de logement social et intermédiaire via la marque Espaces Saada, et le volet moyen standing et standing supérieur sera commercialisé sous Palm Immobilier. « A travers notre nouvelle marque, nous visons les ménages qui vont acheter nos biens comme résidence principale entre 600.000 DH et 1,4 million de DH », a détaillé Amine Guennoun lors de la conférence de presse organisée en fin de semaine dernière pour la présentation des résultats financiers de l’exercice 2015 de l’entreprise. Le top management explique aussi, que d’après ses enquêtes, Résidences Dar Saada avait besoin de rehausser un peu plus sa marque pour toucher cette nouvelle cible. Soulignons que deux projets de 2400 unités sont d’ores et déjà prévus à Casablanca sous le label Palm Immobilier. Le premier se situe à Dar Bouazza.

Nouvelle cible
Il s’agit d’un projet qui s’étale sur une superficie de 21 ha, composé d’un peu plus de 1000 logements, avec des équipements d’accompagnement et de proximité tels que des commerces, une école, un terrain de sport, une piscine collective ou parfois piscine privative pour certains logements. Le second projet (étalé sur 4 ha) n’a pas encore reçu toutes les autorisations nécessaires, mais sera situé dans les environs de Casa-Voyageurs. Il s’agit également d’un projet intégré. Il faut dire que la récente enquête publiée par le ministère de l’Habitat sur les besoins en matière de logement sur le territoire national, conforte Résidences Dar Saada dans ses nouvelles ambitions. Notons que globalement, la moitié de l’offre de la filiale du groupe Palmeraie Développement se situe à Casablanca. Par rapport à l’exercice 2015, il ressort que l’entreprise a pré-commercialisé 5658 unités, ce qui correspond à 99% de l’objectif (Plus de 85% de ces unités concernent l’habitat social). Elle affiche une croissance de 11% du résultat net consolidé à fin décembre. De même, elle a enregistré un chiffre d’affaires de 1,7 milliard de DH, générant un résultat net de 450 millions de DH. Dans les détails, ce chiffre d’affaires est constitué pour 82% d’unités d’habitat social, suivi des unités de lotissement qui représentent 8%. Les 10% restants concernent les unités moyen standing, villas économiques et commerces. Notons aussi, que la dette nette de Résidences Dar Saada est de 2,2 milliards de DH, un niveau d’endettement jugé maîtrisé par le top management. n

 
Article précédent

Tamayuz Supply Chain : SNTL mise sur l’innovation

Article suivant

La Bourse de Casablanca accompagne l’élite des PME