Faits diversFlash-eco

De lourdes accusations pèsent contre Taoufik Bouachrine

Le procureur général du roi près la cour d’appel de Casablanca annonce que, suite aux deux communiqués qu’il a publiés au sujet de l’enquête judiciaire en cours avec Taoufik Bouachrine, ce dernier a été présenté devant le parquet ce dimanche 25 février 2018 après-midi.


Après l’avoir auditionné, en vertu de l’article 80 du code de procédure pénale, le parquet a accepté la demande de la police judiciaire de prolonger de 24 heures la garde à vue de Taoufik Bouachrine pour complément d’enquête, indique un communiqué du parquet. Le directeur du quotidien arabophone Akhbar Al Yaoum sera présenté à nouveau devant le parquet demain 26 février, précise la même source. Suite à l’audience, le procureur général a décidé la comparution de Taoufik Bouachrine devant la chambre criminelle de la cour d’appel de Casablanca, et ce le 08 mars 2018. Le charges qui pèsent contre lui sont violences sexuelles présumées, traite d’êtres humains, chantage, abus de pouvoir et d’autorité en vue d’obtenir des faveurs sexuelles…

Pour rappel, Taoufik Bouachrine fait l’objet d’une enquête judiciaire pour des plaines relatives à des agressions sexuelles parvenues au ministère public. Il avait été arrêté au siège du journal vendredi 23 février 2018.

 
Article précédent

African Digital Summit 2018 - Best of Jour#2

Article suivant

24ème édition du Forum EMI-Entreprises