Immobilier

De nouveaux projets pour Résidences Dar Saada

La filiale du groupe Palmeraie Développement, compte lancer un nouveau projet au cours du deuxième semestre 2016 sur un nouveau foncier récemment acquis à Casablanca. Résidences Dar Saada s’apprête également à lancer un premier projet en Côte d’Ivoire pour tester ce nouveau marché. par Roland Amoussou


Amine Guennoun, DG de Résidences Dar Saada.

L’entreprise a récemment acquis un nouveau foncier de 4,1 hectares, à Casablanca dans le but de lancer de nouveaux projets. Ce terrain devrait accueillir un projet immobilier de presque 1000 unités moyen standing, pour un chiffre d’affaires prévisionnel de 1,2 milliard de DH. Le projet devrait être lancé au cours du deuxième semestre 2016, selon le top management. Notons que cette acquisition porte le total de la réserve foncière de Résidences Dar Saada à 971 hectares, dont 50% situé dans l’axe Casablanca-Rabat, représentant quelque 37500 unités de logements (sociaux, moyen standing…).
De même, concernant le marché africain sur lequel Résidences Dar Saada a beaucoup d’ambitions, la filiale du groupe Palmeraie Développement vient d’acquérir un foncier à Abidjan, via sa filiale locale. Ce lot de terrain devrait accueillir un premier jet de projet qui permettra à l’entreprise de tester le marché local, avant de lancer d’autres projets d’envergure. « Nous avons acquis ce foncier sur lequel nous allons constituer une première tranche pour tester le marché et commencer à travailler ce marché qui nous intéresse beaucoup », confie Amine Guennoun, directeur général de Résidences Dar Saada.
 
Résidences Dar Saada mise sur la Côte d’Ivoire

Il faut dire que la filiale du groupe Palmeraie Développement, mise beaucoup sur ce pays de l’Afrique de l’Ouest. « On a trouvé dans la Côte d’Ivoire un pays très mûr où on peut trouver des partenaires de taille, parce que nous, en tant que promoteurs, nous dépendons des partenaires. Pour qu’on puisse travailler dans de bonnes conditions, il faut des constructeurs industriels, un système bancaire travaillant de manière industrielle également. Au Maroc, cela a pris dix ans pour arriver à ce résultat aujourd’hui, mais je pense que la Côte d’Ivoire mettra moins de temps, avec notamment les banques marocaines qui s’installent et qui commencent à instaurer le processus », souligne le directeur général. Par ailleurs, Résidences Dar Saada vient également de rendre publics les résultats financiers du premier semestre 2015. On note, ainsi, que le résultat net de la société a atteint 155 millions de DH, une performance supérieure aux prévisions initiales qui tablaient sur 115 millions de DH. Notons aussi, que la filiale du groupe Palmeraie Développement a commercialisé 2596 unités sur les six premiers mois de 2015. Ce qui représente une progression de 7% par rapport au premier semestre 2014. Le top management précise que ces nouvelles unités commercialisées portent leur total à plus de 14.500 unités, soit un chiffre d’affaires sécurisé de 4,3 milliards DH. En termes de livraisons, Résidences Dar Saada a livré 2170 unités pour un chiffre d’affaires de 679 millions de DH. Aussi, le résultat opérationnel s’établit à 184 millions de DH portant la marge opérationnelle à 27%. Pour la fin de l’année, le top management reste confiant, et confirme son objectif de réaliser un résultat net situé entre 450 et 460 millions de DH, conformément au business plan.

 
Article précédent

La chute de la masse bénéficiaire pénalisera-t-elle le marché boursier ?

Article suivant

Mundiapolis s’ouvre au partenariat Public-Privé