AérienFlash-eco

De nouvelles connexions aériennes pour désenclaver la région de Draâ-Tafilalet

La région de Drâa-Tafilalet a un gros potentiel de développement, mais l’inaccessibilité en matière de connexion routière et aérienne qui la caractérise limite fortement son développement.


Afin de changer la donne et offrir tous les moyens nécessaires au décollage économique de la région, le ministère du tourisme est à pied d’œuvre en ce qui concerne le volet aérien. Dans ce sens, Mohamed Sajid, ministre du tourisme, et toute son équipe travaillent actuellement pour intensifier les lignes aériennes afin de sortir la région de Drâa-Tafilalet de son désenclavement. Ainsi, une liaison entre Fès et Errachidia sera lancée dans les mois à venir. Et ce n’est pas tout. Une liaison entre la région du Nord (Tanger, Tétouan…) et Ouarzazate devrait bientôt être opérationnelle aussi. Mohamed Sajid à également laissé entendre que des réflexions sont engagées avec plusieurs compagnies aériennes pour connecter l’Europe à la ville d’Errachidia. L’objectif de ces initiatives du ministère est de favoriser l’activité touristique dans la région. Soulignons que Mohamed Sajid a fait ses annonces en marge du Conseil National de l’Entreprise, initiative de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) qui a tenu son conseil d’administration le 06 février à Errachidia. Le choix de cette région par le patronat n’est pas fortuit. Meriem Bensalah-Chaqroun, présidente de la CGEM, a précisé que le but est d’attirer l’attention des investisseurs sur le gros potentiel de cette région en vue de les amener à investir. Elle a notamment appelé les membres du Conseil National de l’Entreprise à œuvrer pour mettre en place dans les plus brefs délais une feuille de route pour le développement de la région de Drâa-Tafilalet.

 
Article précédent

Hajj 2018 : les agences de voyage sanctionnées

Article suivant

7ème édition du Solaire Expo Maroc