Scanner

Décélération du crédit bancaire de 6,9% à 3% à fin mai…


Bank Al-Maghrib vient de publier ses statistiques monétaires à fin mai. Il en ressort une décélération de la croissance du crédit bancaire de 6,9% à 3% entre mai 2012 et mai 2013, signe de la morosité ambiante. Cette évolution s’explique par la baisse de 2,2% des crédits à l’équipement, après la hausse de 1,5% enregistrée en mai 2012, et le ralentissement de 9,1% à 5,2% des prêts de trésorerie et de 7,5% à 6,7% des crédits immobiliers. En ce qui concerne les crédits à la consommation, leur rythme de progression est revenu de 13,7% à 6,5% sur la même période. 

… Et les BTP caracolent toujours en tête

Toujours selon le même document de Bank Al-Maghrib, sur l’ensemble de l’encours des crédits bancaires distribués à fin mars 2013, 13,6% ont été destinés au secteur des BTP, immobilier compris, qui a bénéficié à cette date de 95,3 milliards de dirhams, soit un accroissement de 2,8% par rapport à mars 2012.

Retrouvez ci-dessous le bulletin mensuel de BAM : 

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Société en mouvement? Oui mais vers où?

Article suivant

Les champions de l'export sont... l'automobile et l'aéronautique