Société

Décès du fils de l’ancien président égyptien Mohammed Morsi

Les médias égyptiens ont annoncé la mort d’Abdullah Mohammed Morsi à la suite d’une crise cardiaque soudaine.


Selon des informations et des comptes rendus publiés sur des sites de réseaux sociaux, Abdullah Mohammed Morsi serait décédé des suites d’une crise cardiaque dans un hôpital privé au Caire, en Egypte.

Selon certaines informations des médias égyptiens, le fils du président décédé conduisait avant d’être victime de convulsions nerveuses et d’une crise cardiaque soudaine. Les tentatives du médecin pour le sauver ont échoué. La mort d’Abdullah est intervenue quelques mois après le décès de son père, Mohammed Morsi, le 17 juin.

A noter que Abdullah Morsi a publié un tweet le 14 août, contenant des photos et les noms de 15 responsables égyptiens, dont le président Abdel Fattah al-Sissi, les accusant d’avoir planifié et ordonné l’assassinat de membres des « Frères musulmans » sur la place Rabia al Adawiyya.

Rappelons qu’en juillet 2018, Abdullah Morsi a été condamné et l’un de ses amis à un an de prison et à une amende de 10.000 livres égyptiennes après avoir été déclaré coupable en possession de drogue.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Remaniement : vers un gouvernement réduit

Article suivant

Une panne mondiale touche Yahoo !