Economie

Déconfinement : la zone 2 pèse près de 60% du PIB national

Dans sa stratégie de déconfinement, le gouvernement a décidé le 11 juin d’y aller progressivement. Ainsi, l’Exécutif a divisé le pays en deux zones (zone1 et zone 2). la Zone 1 est qualifiée de zone verte avec un important allègement des restrictions sanitaires, alors que la zone 2, qualifiée de zone orange, est encore soumise à des limitations plus contraignantes. Zoom sur la réalité démographique et économique des 2 zones délimitées par le gouvernement.


Dans une récente note intitulée « indicateurs démographiques et économiques des zones de déconfinement », le Centre d’Études et de Recherche Démographiques, relevant du Haut Commissariat au Plan (HCP), précise que la zone 1 représente pratiquement 60% de la population du pays et compte 56 % des ménages. De même, cette zone affiche une importante composante rurale comparée à la zone 2, puisque le taux d’urbanisation de la zone 1 est de 49,9 %, alors que celui de la zone 2 s’élève à 83,3 %.

Lire aussi|La Banque mondiale table sur une récession de 4% de l’économie marocaine en 2020

La même source poursuit en faisant remarquer que la zone 1 (verte) est composée des régions à faible nombre de cas actifs Covid-19 et correspond à un ensemble de villes de petite taille à l’intérieur du pays ainsi qu’aux régions à dominante rurale. Par contre, la zone 2 (orange), qui représente celle où subsiste encore un nombre non négligeable de cas actifs, est constituée des régions économiques majeures situées pour la plupart sur l’axe Tanger-Casablanca. Ainsi, en termes de richesse, le Centre d’Études et de Recherche Démographiques indique que la zone 2 produit près de 60% du PIB national (base 2017) alors qu’elle emploie 40% des actifs occupés, selon les chiffres 2019.

Il faut aussi noter que par secteur d’activité, un peu plus du tiers de la population active de la zone 1 est employé dans le secteur agricole, tandis que 58 % de la population active de la zone 2 est employé dans les services et 19 % dans l’industrie. D’ailleurs, les auto-entrepreneurs, très actifs dans la zone 2, dénoncent d’ores et déjà cette décision du gouvernement. En effet, l’Association Union des Auto Entrepreneurs Bidaya dénonce le processus du déconfinement et déplore la limitation des déplacements aux motifs professionnels imposée à toute la zone dite 2.

Lire aussi|Impact du Covid-19 sur les entreprises : les détails de l’enquête de Mazars

L’association estime que cette décision est en totale contradiction avec la logique de reprise d’activité économique des petits commerces, des commerces de proximité, des services aux personnes et des artisans. Elle a même déjà envoyé une lette au Chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, aux ministres, au président de la chambre des conseillers et au président du parlement, pour faire part de sa consternation. 

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

La Banque mondiale table sur une récession de 4% de l’économie marocaine en 2020

Article suivant

Coronavirus : 45 nouveaux cas, 8.838 cas au total, lundi 15 juin à 10h