Services Publics

Délais de paiement: 41,7 jours à fin avril chez les établissements et entreprises publics

Déterminé à contraindre les EEP (Etablissements et entreprises publics) à respecter les délais de paiement, Mohamed Benchaâboun ne lâche rien. Selon les statistiques récemment fournies par son département, la moyenne des délais de paiement déclarés par l’ensemble EEP a atteint 42,6 jours à fin mars 2020 et 41,7 jours à fin avril 2020. 


Le département de Mohamed Benchaâboun note en effet que la tendance positive constatée depuis décembre 2018 se confirme, avec une moyenne 42,6 jours à fin mars 2020 et 41,7 jours à fin avril 2020, contre 42 jours en décembre 2019, 48,7 jours en septembre 2019, 50,6 jours en juin 2019 et 55,9 jours à fin décembre 2018. Le ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration précise que cette tendance positive reflète l’impact des actions d’amélioration entamées par certains EEP. Ces efforts portent sur les plans financier, organisationnel et procédural, en vue de réduire leurs délais de paiement.

Ladite évolution traduit aussi les efforts déployés par l’Etat à divers niveaux dont l’accompagnement de ces organismes dans leur lutte contre les impacts de la crise sanitaire Covid-19. Le ministère ajoute aussi que ces efforts concernent l’accompagnement ciblé des EEP à enjeux spécifiques et l’identification des impacts et des besoins d’appui gouvernemental (lettre de confort, garantie de l’Etat, subventions, optimisation des dépenses, etc), en veillant à ce que les financements mobilisés soient consacrés prioritairement à l’apurement des créances des fournisseurs.

Lire aussi | Ce que vous devez savoir sur l’assouplissement du confinement au Maroc [Document]

On note également la mise en place de souplesses en matière de gestion budgétaire, de commande publique, de contrôle et de gouvernance des EEP pendant la période de l’état d’urgence sanitaire. Force est souligner de même la publication de la loi n° 27-20 relative au fonctionnement des organes d’administration des sociétés anonymes et des modalités de tenue de leurs assemblées générales au cours de la période de l’état d’urgence, la dématérialisation des échanges des EEP suite à la circulaire du ministère du 5 mai 2020 au sujet des services numériques des correspondances administratives afférentes aux EEP et à la circulaire du 1er juin 2020 relative à la mise en place progressive du dépôt électronique des factures des EEP.


 
Article précédent

Le Groupe Essalhi débourse 60 MDH pour verrouiller le contrôle de Kayna Group

Article suivant

Coronavirus : 25 nouveaux cas, 8.533 cas au total, jeudi 11 juin à 10h