Bourse

Dématérialisation des titres : Maroclear et l’AMIC signent un mémorandum d’entente

Fathia Bennis, président directeur général du dépositaire central Maroclear et Hassan Laaziri, président de l’Association Marocaine des Investisseurs en Capital (AMIC), ont procédé ce mercredi 08 février 2017 à la signature d’un mémorandum d’entente au siège de Maroclear pour la promotion du service de dématérialisation auprès des participations détenues par les investisseurs en capital. Ce mémorandum d’entente vise à définir un cadre commun d’actions pour promouvoir la détention électronique des titres. Les deux partenaires ciblent l’ensemble des sociétés anonymes dans lesquelles les investisseurs en capital détiennent des participations.


Pour rappel, la dématérialisation des titres, qui consiste à remplacer des titres physiques ou du registre des actionnaires d’une entreprise par l’ouverture d’un compte titres chez Maroclear via son dépositaire (banque ou société de bourse), apporte à l’entreprise et à ses actionnaires de nombreux avantages, comme la sécurité grâce à l’élimination des risques de destruction, de vol ou de détérioration des titres physiques. Elle garantit également le confort puisqu’il n’y a plus de risques d’erreurs liés à la gestion manuelle ou encore plus de visibilité grâce à l’attribution d’un code ISIN, norme internationale très prisée par les investisseurs. En cas de cession d’actions, de succession ou d’ouverture de l’actionnariat, cette démarche assure une bonne fin des transactions, puisque la transmission des titres se fait dans la transparence.

Créé en 1997, Maroclear dispense quatre grands services à ses affiliés, à savoir la dématérialisation des titres et leur conservation, la gestion de la circulation de ses titres de comptes à comptes et l’administration de ces titres (gestion du référentiel et codification selon des normes internationales).

 
Article précédent

Le CMC passe au scanner les relations Maroc-Afrique

Article suivant

« Digital - Nation Africa » : Le Maroc parmi les 5 hubs africains d’IBM