Politique

Des Marocains chassés du parlement suédois

Est-ce un nouveau signe de partialité des parlementaires suédois ? Hier jeudi 16 octobre, la parlementaire marocaine Rkiya Eddarham et Lahcen Mahraoui, membre du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (Corcas), ont été expulsés du parlement suédois.


 

Déçue. C’est ainsi que la députée de l’USFP décrit son ressenti après avoir été expulsée, avec Lahcen Mahraoui, membre du Corcas, du parlement suédois. Cela s’est passé hier jeudi 16 octobre.

Préférant écouter les discours de la séparatiste Aminatou Haidar, certains membres des partis des Socio-démocrates et des Verts, connus pour leur soutien au polisario, ont mis à la porte les responsables marocains. Et cela ne surprend pas ces derniers pour autant.

Anticipant cette attitude des organisateurs, Rkiya Edderham et Lahcen Mehraoui ont distribué dans la salle une «lettre ouverte adressée par deux Sahraouis de souche à qui de droit», dans laquelle ils battent en brèche les arguments fallacieux des séparatistes, détaillant les raisons réelles des souffrances des Sahraouis affectés par quarante ans de conflit.

Le document met également en avant la réalité sur le terrain aussi bien dans les provinces du Sud du Maroc que dans les camps de Tindouf, les menaces que représente la persistance de ce conflit sur la paix et la sécurité régionales ainsi que l’impératif pour la Suède de s’en tenir au processus de l’ONU en vue de l’application de la proposition d’autonomie, seule voie permettant une issue pacifique et mutuellement acceptable.

 
Article précédent

L’entrepreneuriat féminin au Maroc fait son auto-examen

Article suivant

L’ONU adopte une 10ème résolution sur le dossier du Sahara marocain