Media

Deux décrets adoptés en conseil de gouvernement sur le statut du journaliste

Deux projets de décrets relatifs à la carte de presse professionnelle des journalistes ont été adoptés, le 28 février, en Conseil de gouvernement. Présentés par le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj, les deux projets de décrets portent sur les modalités d’octroi et de renouvellement de, respectivement, la carte de presse destinée au journaliste professionnel et celle destinée au journaliste professionnel accrédité.


Dans les détails, le premier décret N° 2.19.121, qui définit les modalités d’octroi et de renouvellement de la carte de presse destinée au journaliste professionnel, vient spécifier, d’une part, les documents requis pour le premier dépôt auprès du Conseil national de la presse pour l’obtention, par un journaliste, de la carte de presse ou son renouvellement.

Notons que ce projet de décret spécifie aussi le modèle de la carte qui doit porter un certain nombre de mentions, à savoir un numéro de série, une photo de l’intéressé avec prénom, nom et qualité, le numéro de sa carte d’identité nationale et le nom de l’entité de presse ou des établissements au sein desquels il exerce ou collabore, ainsi que le cachet et la signature du président du Conseil national de la presse et le slogan officiel du Conseil. Il fixe la durée de validité de la carte de presse professionnelle à un an, du 1er janvier au 31 décembre, conformément à l’article 8 de la loi 89.13 sur le statut des journalistes professionnels.

L’Exécutif souligne qu’après son adoption par le Conseil de gouvernement, ce texte rend obsolètes les dispositions du décret N°7 du 22 novembre 1996 portant application de la loi N° 21.94 relative au statut des journalistes professionnels.

Pour sa part, le second projet décret est relatif aux modalités d’octroi et de renouvellement de la carte de presse destinée au journaliste professionnel accrédité. Il détaille, ainsi, la liste des documents requis pour le 1er dépôt ou le renouvellement de la carte de presse professionnelle qu’un journaliste professionnel accrédité doit présenter, appuyés par une demande manuscrite que son établissement de presse, agence de presse, radio ou télévision, auront préalablement adressée aux services compétents du département de la Communication.

D’autre part, ce texte décrit le modèle de carte qui doit porter un numéro de série, une photo de l’intéressé avec prénom, nom et qualité ainsi que le numéro de sa carte d’identité nationale, de sa carte de résidence ou une copie de son passeport, et le nom de l’entité de presse ou des établissements au sein desquels il exerce ou collabore.

En vertu de ce décret, la durée de validité de la carte de presse professionnelle est, elle aussi, arrêtée à un an, du 1er janvier au 31 décembre et ce, en phase avec l’article 28 de la loi sur le statut des journalistes professionnels. Notons que l’adoption de ces deux décrets, mis au point après consultation du Conseil national de la presse, s’inscrit dans le cadre du parachèvement du chantier de réforme de la nomenclature législative encadrant la presse et l’édition.

Pour le ministre de la Communication, Mohamed Laaraj, ces deux décrets adoptés visent à consacrer la protection juridique de l’exercice journalistique.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Sénégal : Macky Sall réélu pour un nouveau mandat de cinq ans

Article suivant

Il fait l’actu : Philippe-Edern Klein, président du CFCIM