Interview

Deux questions à S.E.M. LI Li, Ambassadeur de Chine au Maroc

Challenge : Quel bilan sommaire faites-vous de la coopération bilatérale entre le Royaume du Maroc et la République Populaire de Chine, au titre de l’année 2019 qui s’achève ?


S.E.M. LI Li : Les relations entre le Royaume du Maroc et la République Populaire de Chine sont au beau fixe. Les visites officielles se sont multipliées dans les deux pays. Pas moins de 35 délégations de la  République Populaire de Chine ont été reçues au Royaume du Maroc. Les relations économiques et commerciales ont connu une importante croissance au cours de cette année. Ainsi, les échanges commerciaux ont déjà atteint, en 2018, le chiffre de 4,4 milliards de dollars. L’entreprise Citic Discatal, implantée à Kénitra est déjà opérationnelle. Bientôt une cité dédiée à la formation aux nouvelles technologies de l’information et de la communication devra voir le jour, au Nord, près de la ville de Tanger. Les partenariats entre les universités et les grandes écoles des deux pays se développent rapidement. Dans le domaine de la santé publique, un centre chinois de médecine traditionnelle devra voir le jour incessamment, au Maroc. Le tourisme a connu une croissance exceptionnelle. Plus de 200.000 touristes chinois ont visité le Royaume du Maroc au cours de cette année. Sur ce plan, de nouvelles perspectives sont en vue afin d’approfondir mutuellement les échanges sur le plan culturel. Une bibliothèque chinoise est déjà construite à Casablanca. 2019 est donc une année très prometteuse.

Quels sont les domaines prioritaires d’avenir dans la coopération entre nos deux pays ?

La République Populaire de Chine appuie la stratégie du Royaume du Maroc dans le développement de la diversification de ses relations internationales, et surtout en Afrique. Le développement du multilatéralisme dans le monde est un principe fondamental et une option stratégique de la République Populaire de Chine. Le soutien est réciproque dans la question du respect de l’intégrité territoriale des deux pays. La République Populaire de Chine accorde une priorité toute particulière au développement des infrastructures de base, tout en respectant les choix de développement de chaque pays qui dépendent des conditions spécifiques à chaque Etat. De même, la République Populaire de Chine considère le domaine des hautes technologies, où le Royaume du Maroc a des atouts, comme un domaine stratégique permettant de développer les capacités de chaque pays et de faire face à la compétitivité internationale. Enfin, le développement de la confiance réciproque est une condition sine qua non au développement des relations de coopération aussi bien au niveau bilatéral, qu’au niveau multilatéral.

 
Article précédent

Luxuria Tower prendre de la hauteur

Article suivant

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui