Management

DGI : Mustapha Aman, nouveau directeur par intérim

Omar Faraj quitte la Direction générale des impôts après quatre années de bons et loyaux services. Mustapha Aman, ex-directeur régional des impôts à Casablanca prend le relais, par intérim.


Omar Faraj ne jouera pas cette fois-ci les prolongations. Le directeur des impôts a décliné les deux années supplémentaires que lui a proposées le Chef du gouvernement. A la tête de la Direction générale des impôts (DGI) depuis 2015, un mandat qui avait été prolongé une première fois en 2017, Faraj a, cette fois-ci, fait valoir ses droits à la retraite. L’intérim est assuré par le directeur du contrôle fiscal, Mustapha Aman, ex-directeur régional des impôts à Casablanca. Ce chevronné de la fiscalité avait été nommé à ce poste le 8 juin 2017. Titulaire d’une maîtrise en sciences et techniques comptables et financières, Aman est également diplômé du cycle supérieur de l’ISCAE en gestion. Il a intégré la DGI en 1981, où il a gravi les échelons pour devenir directeur régional des Impôts à Tanger (2011), puis à Casablanca (2013).

Quant à son prédécesseur, Omar Faraj, il a entamé sa carrière en 1979 au ministère du Commerce et de l’Industrie. Il occupe ensuite des fonctions d’Attaché de Direction chargé de la coopération, de Chef du service administratif et de la formation, directeur du Cabinet du Ministre, puis directeur des Affaires générales jusqu’en 1998. Il est ensuite nommé directeur des Domaines de l’État au sein du ministère des Finances, après avoir occupé les fonctions de conseiller du directeur général des Douanes, puis directeur des Ressources et de la Programmation au sein de cette grande direction, ensuite, directeur des Affaires administratives et générales du ministère de l’Économie et des Finances.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Université d’été de la CGEM : Les principales recommandations

Article suivant

Mezouar:« La 2ème édition de l’Université d’été est un succès »