Sûreté

DGSN : plus de 36.000 personnes interpellées pour violation de l’état d’urgence sanitaire

Un total de 36.048 personnes ont été interpellées en flagrant délit de violation des mesures d’urgence fixées par les autorités publiques depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire pour lutter contre la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), indique, jeudi 15 avril, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).


Depuis la déclaration d’un état d’urgence sanitaire mi-mars, les autorités ont interpellé 36.048 personnes à travers le pays, dont 19.368 ont été déférées en justice après leur garde à vue. Le plus grand nombre d’interpellations a été fait à Casablanca, la capitale économique (5.213) et Rabat, la capitale administrative (4.741).

En ce qui concerne la répartition géographique de ces actes: Kénitra 4.128, Oujda 3.462, Marrakech 3.249, Agadir 2.840, Béni Mellal 1.356, Fès 1.168, Meknès 1.517, Settat 769, Tétouan 839, Laâyoune 560 et Tanger 851, précise le communiqué. Les services de sûreté provinciale de Salé ont interpellé 2.425 individus, Ouarzazate 738, El Jadida 895 et Safi 334, tandis que les services de sûreté régionaux d’Errachidia ont interpellé 522 personnes, de Taza 297 et d’Al Hoceima 144.

Lire aussi | Rapatriement des Marocains venus d’Algérie : voici leurs témoignages !

Rappelons que les sanctions pour violation de l’état d’urgence sanitaire vont jusqu’à trois mois de prison et/ou des amendes allant jusqu’à 1.300 dirhams.

Il est à noter que la situation au Maroc fait état ce jeudi 16 avril à 10h de 2.251 cas officiellement déclarés de maladie Covid-19, avec 128 décès et 247 rémissions.

 

Les confinements contre l’épidémie

Les confinements locaux permettent-ils de lutter efficacement contre l’épidémie ?

Article précédent

Coronavirus : 259 nouveaux cas, 2283 au total, jeudi 16 avril à 18h

Article suivant

Le vrai du faux sur le coronavirus au Maroc, ce jeudi 16 avril