Sûreté

DGSN : Plus de 60 000 personnes interpellées pour violation de l’état d’urgence sanitaire

Un total de 61.129 personnes ont été interpellées en flagrant délit de violation des mesures d’urgence fixées par les autorités publiques depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire pour lutter contre la pandémie du nouveau coronavirus.


Au cours des dernières 24h, 4.126 personnes dont 2.211 ont été placées en garde à vue à la disposition des enquêtes préliminaires ordonnées par les parquets compétents, alors que les autres ont été soumises aux procédures d’investigation, de pointage et de vérification d’identité, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Depuis la déclaration d’un état d’urgence sanitaire, les autorités ont interpellé 61.129 personnes au niveau de l’ensemble des villes du Royaume, dont 32.725 ont été déférées devant les parquets compétents après la procédure de la garde à vue.

Lire aussi | Rapatriement des Marocains venus d’Algérie : voici leurs témoignages !

Ces interpellations se répartissent selon les préfectures de police et la sûreté régionale et provinciale comme suit: préfecture de police de Casablanca (8.309), préfecture de police de Rabat (8.219), préfecture de police de Kénitra (6.089), préfecture de police de Marrakech (5.744), préfecture de police d’Oujda (5.365), préfecture de police d’Agadir (4.165), sûreté provinciale de Salé (3.505), préfecture de police de Meknès (3.270), préfecture de police de Béni Mellal (2.508), préfecture de police de Tétouan (2.814), préfecture de police de Fès (1.872), sûreté provinciale d’El Jadida (1.741), préfecture de police de Settat (1.647), préfecture de police de Tanger (1.432), sûreté provinciale de Ouarzazate (1.184), préfecture de police de Laâyoune (1.117), sûreté régionale d’Errachidia (744), sûreté provinciale de Safi (545), sûreté régionale de Taza (615) et sûreté régionale d’Al Hoceima (244).

En outre durant le mois sacré du Ramadan, le ministère de l’Intérieur a annoncé l’interdiction de déplacement nocturne à compter du 1er ramadan entre 19h à 05h, et ce dans le cadre du renforcement des mesures de l’état d’urgence sanitaire pendant ce mois.

Rappelons que les sanctions pour violation de l’état d’urgence sanitaire vont jusqu’à trois mois de prison et/ou des amendes allant jusqu’à 1.300 dirhams.

Il est à noter que la situation au Maroc fait état ce vendredi 24 avril à 10h de 3.692 cas officiellement déclarés de maladie Covid-19, avec 155 décès et 478 rémissions.

 

Baromètre "moral des patrons"

Avez vous l'intention de recruter en 2021 ?

Article précédent

Coronavirus : La Santé accélère le dépistage

Article suivant

Ramadan : Centrale Danone met en place un service de livraison pour les épiciers