Innovation

Digitalisation. LRE Trust veut démocratiser la lettre recommandée électronique au Maroc

Lancée depuis mi-juillet par la société LRE Trust, la lettre recommandée électronique (LRE) suscite déjà beaucoup d’engouement chez de nombreuses entreprises et administrations.


Avancée majeure en termes de dématérialisation en cette période de pandémie, la Lettre Recommandée Electronique (LRE), lancée récemment par la société LRE Trust, vise à soulager les entreprises marocaines. Pour lancer cette toute première plateforme d’envoi de lettres recommandées électroniques au Maroc, la société marocaine fondée en 2021 à la suite de l’adoption de certaines lois en faveur de la vague de digitalisation des services, s’est adossée à AR24 (filiale de Docaposte), une société française pionnière dans la LRE. Notons que AR24 a été la première à proposer un service de lettres recommandées électroniques 100% dématérialisé en France et reconnu par la réglementation européenne eIDAS.

Lire aussi | Groupe Sekkat inaugure une nouvelle usine à Agadir

« Le lancement de cette solution fait suite à l’adoption de la loi 43-20 par les deux Chambres et publiée au Bulletin Officiel au début de cette année. Comme vous le savez, avec l’apparition de la pandémie, le Maroc a accéléré la digitalisation de plusieurs services et procédures au sein de ses administrations. Actuellement, nous sommes les premiers et les seuls à avoir lancé ce service au Maroc  », explique une source au sein de la société LRE Trust.

« La plateforme est opérationnelle depuis mi-juillet. Cela veut dire que n’importe quelle entreprise (ou particulier) peut y créer son compte et envoyer une ou des lettre (s) recommandée (s) électronique (s) à n’importe quel destinataire. Le plus compliqué pour les entreprises avec la lettre recommandée classique est d’avoir la preuve qui confirme que le destinataire a bien pris connaissance du courrier envoyé, alors qu’aujourd’hui, avec la LRE, les preuves sont générées automatiquement. C’est donc plus pratique. De même, toutes les LRE qui ont été envoyées sont archivées pendant 10 ans », poursuit notre source. Il va sans dire que ce nouveau service offrira un gain de temps considérable à ses usagers.

Lire aussi | Aradei Capital en passe de devenir l’actionnaire majoritaire d’Akdital Immo

« Pour envoyer sa lettre recommandée électronique à partir de LRE.ma, l’usager doit tout d’abord renseigner les coordonnées complètes de son ou ses destinataires. Il lui faudra ensuite rédiger la lettre en bonne et due forme, puis y ajouter ses pièces jointes. Instantanément, le récepteur du courrier reçoit son avis de passage, qu’il est invité à valider par email ou éventuellement par sms », détaille notre source, insistant sur le fait que l’acceptation ou non de la lettre fera automatiquement office de preuve de réception, de refus ou de négligence auprès de l’émetteur.

Sur le plan de la tarification, le prix de la prestation est fixé à 25 DH HT, toutes destinations confondues (envoi national ou international). Notons que les principaux utilisateurs de ce type de service électronique au Maroc sont les sociétés d’assurances marocaines, les banques, etc. Selon notre source, ces dernières ont d’ores et déjà commencé à manifester leur intérêt pour ce service. L’ambition de la société LRE Trust est de démocratiser ce service au Maroc, en faisant connaître le recommandé électronique au plus grand nombre.

 
Article précédent

Elections 2021 au Maroc . Ces 10 points majeurs que la Constitution de 2011 a fait évoluer

Article suivant

Nouveau report de la rentrée scolaire et universitaire