Flash-ecoMaritime

Digitalisation : où en sont les grands ports ?

Les chantiers en relation avec l’intégration dans les technologies intelligentes telles que l’IOT, les blockchains, le big data et le cloud sont en cours de réflexion et d’expérimentation dans les grands ports du monde. Dès les prochaines années, tout un écosystème digital avancé verra le jour.


Rotterdam

Port connecté : Rotterdam a signé un partenariat avec IBM pour connecter l’ensemble du port ; en transformant l’environnement opérationnel du port en utilisant les technologies de l’Internet des objets (IoT) dans le Cloud.

Des centaines de capteurs vont être installés, remontant des informations sur un tableau unique qui proposera des données en temps réel sur des infrastructures, la météo, les courants, le niveau de l’eau, les disponibilités d’amarrage… Cela permettra une nouvelle vague de gestion du trafic plus sûre et plus efficace au port.

Anvers

Dématérialisation des procédures au niveau du Terminal RORO : ICO et AET, les deux terminaux RORO du port d’Anvers, sont connectés au système e-Desk depuis 2014. Ainsi, le mode opérationnel est complètement dématérialisé. Toutes les exportations de véhicules neufs et d’occasion et les exportations ou le transit de conteneurs sont déclarés électroniquement, de sorte que les documents papier ne sont plus nécessaires.

Quai intelligent : Les navires arrivant au port se voient désormais attribuer un numéro d’accostage spécifique sur le quai.

› Lancement d’un projet Blockchain pilote de la logistique : L’autorité portuaire a annoncé qu’il souhaitait utiliser la technologie pour automatiser et rationaliser les opérations de logistique de conteneurs du terminal. L’objectif est d’accélérer les interactions entre les clients du port pour empêcher la manipulation malveillante des données.

Hambourg

Pour gagner en efficacité, des capteurs disposés dans le port surveillent en permanence la circulation et relaient des informations au Port Road Management Center, le centre névralgique du port.

Une application anti-bouchons : À la manière d’un GPS, celle-ci informe en temps réel les chauffeurs de poids lourds, équipés de tablettes, de l’heure d’arrivée des navires ou encore des voies de circulation à emprunter.

Service basé sur la localisation (LBS Location-Based Service) : Suivi de la localisation des véhicules et envoi des informations aux conducteurs selon la technique de geophencing (tracé d’une frontière virtuelle autour d’un espace géographique défini).

Singapour

La vision technologique de PSA pour le port du futur : Avec l’arrivée de la 4ème génération de l’industrie, PSA compte en bénéficier pour aller vers un port à conteneurs intelligent, activé par une connectivité intelligente en temps réel et intégré dans une large chaîne d’approvisionnement, qui assurera une coordination synchronisée entre toutes les parties prenantes.

Le Port 4.0TM (CP4.0TM) est le plan technologique et la vision de PSA pour un Port à conteneurs du futur. Cette stratégie a été bâtie autour de 6 piliers de base dont la smart Machines and Systems (les équipements portuaires sont connectés, capables de transmettre en temps réel les données pour une meilleure prise de décision et déclenchement anticipatif des actions), la sustainable Environment  (des systèmes intelligents au port suivent et gèrent activement la consommation d’énergie et le recyclage, réduisant ainsi l’empreinte énergétique), ou encore l’integrated and Optimised Operations (les opérations pilotées par des paramètres et des données d’entrée permettent de maintenir des niveaux élevés de productivité, d’utilisation des actifs et de service client).

Busan

Le système intelligent U-port permet d’assurer: une visibilité sur la logistique globale, un support de l’importation et l’exportation de marchandises pour le commerce international. Ce qui permet un accès en temps réel au système pour les chauffeurs, un système d’automatisation pour l’arrivée et la livraison aux portes du terminal à conteneurs, et un système d’inspection des conteneurs de marchandises dangereuses.

Datacenter et Cloud : Après le protocole d’accord signé entre le ministère de la science de la Corée du sud et le géant du Cloud AWS, pour la création d’un centre d’innovation et de technologie cloud Amazon-Busan, l’autorité portuaire de Busan a annoncé l’inauguration d’un nouveau centre de données (date d’achèvement des travaux prévue 2019). Ce centre sera utilisé pour stocker et analyser des informations sur les dernières tendances des compagnies maritimes pour aider à augmenter le trafic de conteneurs.

Le port de Busan intègre la technologie IoT pour stimuler la compétitivité. Une fois implémentés, les capteurs IoT apposés sur les conteneurs permettront aux autorités de surveiller les informations en temps réel, telles que l’emplacement, la température interne et l’humidité.

 

À suivre :

– Digitalisation et TMIS : la moelle épinière de Tanger Med

– Tanger Med : une plateforme IT et des solutions contemporaines

 

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le constructeur naval Piriou s’installe au Maroc

Article suivant

Elle fait l’actu : Souad El Halfi, nouvelle associée chez PWC Maroc