Tribune

Discours du trône : à vos responsabilités

C’est un discours franc, responsable et plein de messages pour les responsables de la chose publique. Au lieu de la structure classique des discours du Trône centrée habituellement sur le bilan de l’année, le Souverain a opté pour une évaluation de l’action publique et de ceux qui en sont chargés. La marche des projets, les disparités sociales, le manque de réactivité de l’administration et l’immobilisme des institutions partisanes devant les requêtes citoyennes ont été au centre du discours royal.


Ce discours a dénoncé le jeu des certains politiques qui montrent leur jouissance devant les réussites et se cachent lors des échecs derrière le Palais Royal. La voie pour ceux qui tentent de tromper le citoyen en avançant le fait « qu’on les empêche de travailler » est celle de la démission. Les investisseurs étrangers font confiance à notre pays et ceux qui sont censés faire avancer les projets de développement humain et social en donnent une image désolante. Il y a même, selon le Souverain, ceux qui bloquent les projets et qui ne peuvent autrement être qualifiés que de renégats.

Le jeu politique est biaisé par des appareils partisans baignant dans l’inflation des réunions en interne et dans la déflation dans le contact et l’encadrement des citoyens. La constitution est claire et met la séparation des pouvoirs au centre de notre modèle politique, mais le Chef de l’État est la garant de la stabilité et de la marche normale des institutions, et les dispositions constitutionnelles sont claires et n’ont point besoin de trop d’interprétations. Le Maroc ne peut plus supporter ceux qui gèrent mal ses affaires et l’administration a été appelée à plus de créativité. L’investissement ne doit plus être bloqué par des institutions qui devraient, en principe, le booster.

Il y aura certainement des décisions après ce discours historique. C’est ce qu’attendent les citoyens.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Abdellatif Jouahri : « Les réserves de change couvrent plus de six mois d'importations »

Article suivant

SM le Roi préside à Tétouan la cérémonie d'allégeance