Actualité

Discours Royal du 20 août. La voie du réalisme et de la sagesse

A travers le discours Royal adressé à la Nation à l’occasion du 68ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, le Souverain a exprimé une constance indéfectible dans la défense des choix de développement et des intérêts supérieurs de la Nation.


La «Révolution du Roi et du Peuple» n’est pas un simple moment historique figé. Cette Révolution est un processus permanent. Elle est en constante régénération. Le contexte actuel préélectoral et les nouvelles générations de réformes et de projets, conçus dans le cadre du nouveau modèle de développement et du pacte national pour le développement, illustrent concrètement cette continuité et cette dynamique de changement.

Le processus électoral contribue à un enracinement de la pratique démocratique au Maroc, confirmant la maturité du système politique marocain. En effet, les élections ne sont pas une fin en soi. C’est un «levier pour la mise en place d’institutions crédibles dont la vocation est de servir l’intérêt général».

Lire aussi | Révolution du Roi et du Peuple : ce qu’il faut retenir du discours royal

La force de l’Etat, principale défense face à l’adversité, aux crises et aux menaces, réside dans ses institutions démocratiques et crédibles. C’est ce qui fait l’esprit de corps palpable face aux multiples attaques menées méthodiquement contre le Maroc. La Force du Royaume provient aussi de son histoire séculaire. Elle puise ses sources dans l’amazighité/liberté et dans la nature citoyenne de la monarchie marocaine. A cela s’ajoutent la sécurité et la stabilité du Royaume, qui sont des «biens particulièrement précieux», internationalement reconnus.

Aux niveaux régional et international, les mutations internes au Royaume imposent nécessairement des changements politiques stratégiques en redéfinissant les relations bilatérales avec les pays voisins sur de nouvelles bases consacrant les principes de réciprocité et de respect mutuel.

Lire aussi | Régionalisation. Un nouveau pas en avant

Ces changements font actuellement face à des obstacles trouvant leur origine dans les séquelles coloniales du passé. Certains Etats voisins voyant dans le développement du Maroc une menace à leurs intérêts, ont réagi négativement par des campagnes de dénigrement à l’encontre des institutions sécuritaires du Royaume. Ces attaques et pressions externes ont eu un effet contraire en renforçant la conviction des marocains à défendre sans relâche leur Patrie et ses intérêts supérieurs.

La résistance du Royaume à ces pressions a fait comprendre à ses voisins que le changement est nécessaire pour construire de nouvelles relations solides et équilibrées. Ainsi, avec l’Espagne, un dialogue basé sur la confiance et la transparence a été entamé et commence à donner des fruits. Ce dialogue est personnellement suivi par le Souverain.

Lire aussi | Maroc Espagne ou crise de confiance [Par Abdelkader Lecheheb]

Il est question non seulement de trouver une issue aux différends actuels mais aussi, et surtout, de saisir l’opportunité pour redéfinir les bases et les paramètres régissant les relations bilatérales. Il est question de tourner la page et aller vers l’avant, construire des relations sincères d’amitié, garantissant le respect réciproque des engagements.

Le patriotisme sincère des marocains n’est pas piégé par des déviations menant au chauvinisme. Ce patriotisme profondément enraciné, visant à relever des défis aussi bien internes qu’externes, est aussi une expression de solidarité et de paix avec les autres nations.

 
Article précédent

Régionalisation. Un nouveau pas en avant

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc. 6 513 nouveaux cas, 806 288 au total, samedi 21 août 2021 à 16 heures