Pharmacie

Dispositifs médicaux : bras de fer entre les pharmaciens et le ministère

Objet du litige : la liste des dispositifs médicaux stériles.


L’Economiste revient dans son édition du mardi 8 octobre sur la vente aux particuliers des dispositifs médicaux stériles. Le quotidien rappelle que depuis quelques semaines, la direction du médicament et de la pharmacie, via la Commission nationale de la pharmacopée, planche sur l’application de l’article 30 de la loi 17-04.

L’objet des tractations en cours entre les différents intervenants est d’arrêter la liste de ces produits. Jusqu’à présent, la Commission a répertorié 1.935 dispositifs qui sont stériles et qui ne peuvent être vendus qu’en pharmacie, souligne le journal.

L’Association marocaine des professionnels des dispositifs médicaux rejette cette liste. En cause : l’association estime qu’elle intègre des dispositifs médicaux dont l’emballage comporte une mention précisant qu’ils ne sont pas stériles. Avis partagé par la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens qui déclare être disposée à ne rien céder sur un monopole prévu par la loi.   

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Santé mentale : un nouveau réseau voit le jour

Article suivant

Vidéo. Agadir : Incendie au marché aux puces “Sidi Youssef”