Covid-19

Distanciation : le Lycée Descartes fait les frais du non-respect

Le lycée Descartes de Rabat est fermé, en attendant la décision d’une prochaine ouverture. Objet de cette décision des autorités de la ville : le lycée n’a pas respecté les consignes de distanciation imposées aux établissements scolaires pour cette rentrée.


C’est le lycée qui l’annonce d’ailleurs sur son site internet en justifiant des mesures mises en œuvre dans le cadre de la rentrée et des circulaires envoyées aux établissements par les autorités sanitaires du pays. « Les autorités marocaines viennent de décider la suspension des cours en présentiel au lycée DESCARTES jusqu’à nouvel ordre, pour non-respect de la distanciation. Pendant les vacances scolaires, tout a été mis en œuvre pour renforcer le respect du protocole sanitaire qui vous avait été communiqué dès le début des cours, en application des circulaires des autorités marocaines : rénovation de toute la signalétique, inaccessibilité de certains mobiliers extérieurs, vérification de la distanciation d’un mètre entre élèves, soit 4m2 par élève, …  Nos équipes ont également commencé à équiper les tables d’un plexiglass afin d’offrir une protection encore plus marquée aux élèves », indique le communiqué du lycée.

Lire aussi | Coronavirus : le ministère de l’Economie et des finances lance un nouveau projet pour atténuer les impacts négatifs de la crise

Cette décision des autorités pousse automatiquement le lycée à placer ses élèves en enseignement à distance, mais le lycée maintiendra l’emploi du temps habituel, sans procéder à une alternance. « Afin de permettre aux professeurs et aux élèves de s’adapter à ce changement de mode d’enseignement, les cours ne pourront débuter que mercredi matin 4 novembre à 8h. Vous pouvez compter, chers parents, sur l’entière mobilisation des professeurs et de l’ensemble des personnels pour poursuivre un enseignement de qualité en toutes circonstances », conclut le communiqué.

Pour rappel, le même lycée rbati avait déjà fait l’objet d’une fermeture en septembre dernier après la découverte de plusieurs cas positifs à la Covid-19 au sein du corps enseignant. Les élèves avaient alors été mis en cours à distance pendant 14 jours. L’établissement compte quelque 2600 élèves.

Lire aussi | Covid-19 : l’ANAM approuve le protocole thérapeutique de la prise en charge et fixe les tarifs

 
Article précédent

Autriche. Coups de feu à Vienne, plusieurs blessés

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc : 4495 nouveaux cas, 229.565 au total, mardi 3 novembre à 18 heures