Business

Distribution: Comment Casino va s’implanter au Maroc

Monoprix ne pourrait visiblement pas s’installer seul. Des partenariats seraient à privilégier. Alpha 55, proche du concept, ne serait pas intéressée.


C’est pour le moins une communication inhabituelle. De l’avis d’un expert dans le secteur de la distribution, jamais un opérateur, et de surcroit étranger, n’a officiellement annoncé ses ambitions de s’installer au Maroc avant que l’information ne s’ébruite sur le marché. Maintenant, c’est fait. Monoprix, qui vise essentiellement la clientèle féminine, débarque au Maroc. Dans un communiqué, il est seulement fait référence au contrat de franchise signé entre le groupe français et celui tunisien Mabrouk pour développer une quinzaine d’enseignes Monoprix et Monop’ au Maroc, le premier magasin devant voir le jour à la fin de l’année 2013 et les autres suivront jusqu’en 2015. Les magasins seront exploités par la Société nouvelle maison de la ville de Tunis (SNMVT), filiale du groupe Mabrouk. Ce concept Citymarchés appartient aujourd’hui, à part égale, à deux grands groupes, que sont Les Galeries Lafayette (déjà installées au Morocco Mall) et le groupe Casino. Mais à l’horizon d’octobre 2013, Monoprix devra appartenir en totalité à Casino. Ce changement d’actionnariat aura-t-il un impact sur le concept qui devra être développé au Maroc ?  Le groupe, un des leaders mondiaux du commerce, est réputé pour avoir un modèle économique basé sur une stratégie multiformat et proposant des produits en marques propres. Mais pour l’instant, on n’en saura pas davantage sur sa stratégie. D’ici à ce qu’il la peaufine, le marché spécule déjà sur son arrivée. En propre, cela semble difficile, avance notre expert car cela lui coûterait trop cher en matière de foncier commercial, surtout si les superficies des magasins doivent s’élever à plus de 3.000 m2. C’est ce qui fait dire à ce professionnel averti que Monoprix ne pourrait pas venir s’installer seul au Maroc. Il devra vraisemblablement chercher un partenaire. Lui qui maitrise les rouages de la distribution au Maroc, trouve que l’opportunité de Monoprix de s’allier à un groupe comme Akwa ou Alpha 55 aurait un sens. « Monoprix, qui avait déjà des visées il y a plusieurs années sur le Maroc en lorgnant sur les chaînes Hyper Marché du groupe Bennani ne devrait pas chambouler le paysage, du moins en ce qui concerne l’alimentaire parce que ses forces portent plutôt sur  le cosmétique et le vestimentaire. S’il devait venir au Maroc, Alpha 55 pourrait être le bon partenaire », explique notre source. Ce n’est pourtant pas l’avis de ses responsables. Contactés, ceux-là confirment que depuis longtemps, l’enseigne est sollicitée par plusieurs groupes, notamment français. « Mais Alpha restera indépendante, il n’y a pas de partenariat à envisager avec Monoprix », confirme-t-on auprès de l’enseigne. Voilà qui a le mérite d’être clair.

 

 

Les concepts Monoprix

Monoprix développe plusieurs concepts. Selon les données du site Internet de l’enseigne, les Citymarchés sont déclinés selon trois catégories, en fonction des zones de chalandise : les «Citymarchés Star», d’une  superficie supérieure à 2500 m2, sont implantés uniquement dans le centre des grandes villes et dans les zones urbaines à fort pouvoir d’achat. Les « Citymarchés Classiques » (1500 et 2000 m2) proposent des produits variés, et s’accompagnent de «rayons service» comme le fromage, le traiteur ou la boucherie. Les «Citymarchés Challenge», magasins de  petite taille, privilégient le libre-service, avec une offre réduite et centrée sur l’alimentaire. Il y a également les concepts Inno (produits alimentaires haut de gamme), les Daily Monop’ (à mi-chemin entre l’épicerie de quartier et le restaurant), les Monop’ (magasin de proximité de petit format généraliste),  et les Beauty Monop’, des espèces de «Cosmetic store».

 

15
D’ici à 2015, ce sont une quinzaine de magasins Monoprix qui devront ouvrir leurs portes au Maroc.

 
Article précédent

# 334

Article suivant

Agroalimentaire: Les droits de douane baissent !