Construction métallique

DLM s’attaque au marché des énergies renouvelables

Comme nous l’avons annoncé en exclusivité, DLM EnR, filiale de Delattre Levivier Maroc (DLM), leader national de la construction métallique, est officiellement lancée. Cette entité est spécialisée dans les métiers liés aux énergies renouvelables et à l’autoconsommation d’énergie propre pour le compte d’industriels souhaitant diversifier leur approvisionnement et s’alimenter à partir de sources propres et durables. Les domaines d’expertises de DLM EnR couvrent diverses spécialités liées à la filière des énergies renouvelables, dont l’audit énergétique, l’efficience énergétique, le « waste to energy », la maîtrise des coûts…, précise l’entreprise. DLM EnR a ainsi pour ambition d’aider les industriels à maintenir à la baisse leurs charges en diversifiant leurs sources d’approvisionnement et ce, en devenant eux-mêmes acteurs dans la production de leur propre énergie, ajoute la même source.


La nouvelle entité avance qu’en analysant les consommations et en proposant des configurations sur mesure (mixtes, photovoltaïques, éoliennes, avec ou sans stockage), les solutions proposées s’adaptent aux besoins de chaque industriel. Dans un souci d’efficacité, le choix de la formule à adopter se décide dépendamment de la disponibilité de l’infrastructure, de la nature des installations et des propriétés climatiques propres à la zone géographique où l’unité industrielle est située. Ces paramètres décident du succès de la transition vers un système d’autoproduction d’énergie propre, ce qui confère une importance vitale au contenu du diagnostic précédant cette étape. Pour ce faire, la filiale de DLM propose deux approches : prendre en charge, pour le compte des industriels, l’installation et le fonctionnement d’une unité d’autoproduction qui couvrira une partie de leurs besoins ; et installer des unités de production clé en main qui seront entièrement gérées par les industriels, et assurer la maintenance et la formation nécessaires, conclut DLM EnR.

 
Article précédent

Le réseau social AGORA débarque au Maroc

Article suivant

Jackpot pour les actionnaires de Volvo Maroc