Climat des affaires

Doing Business : le Maroc vise le top 50

Le pays est passé de la 128ème place en 2010 à la 53ème dans l’édition 2020 du rapport Doing Business.


Le royaume revoit ses ambitions à la hausse. Alors que le classement Doing Business 2020 l’a positionné à la 53ème position, « l’objectif maintenant est de faire partie de la Champions League, à savoir les 50 premières économies mondiales et ce, dès le classement 2021 », affirme Thami El Maaroufi, conseiller auprès du Chef du gouvernement, coordonnateur du Comité national de l’environnement des affaires (CNEA).

Lors de l’édition 2020 du rapport, le Maroc a réalisé un bond de 7 places par rapport à l’année dernière et 16 places en seulement deux ans. « Nous avons pu progresser sur un ensemble d’indicateurs dont la protection des investisseurs minoritaires où le royaume a gagné 27 places en une année, ainsi que le raccordement à l’électricité avec 25 places de plus », s’est félicité Thami El Maaroufi qui présentait les résultats de ce classement. Il estime que cet exploit est le fruit d’un travail collaboratif ayant permis de réaliser des projets innovants, de réviser un certain nombre de lois et de simplifier plusieurs procédures administratives comme la création de guichets uniques et la dématérialisation des procédures.

Lire aussi : Classement Doing Business : Le Maroc réalise un bond de 7 places

Pour rappel, le rapport Doing Business mesure les performances de 190 pays en matière de facilitation des affaires en évaluant la législation et les procédures administratives adoptées dans plusieurs domaines allant des permis de construire à la protection des investisseurs minoritaires en passant par le raccordement à l’électricité.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

AITEX : les enjeux de la Deep Tech

Article suivant

Iron Man au Maroc pour la première fois !