Géopolitique

Dominique de Villepin en super-VRP au CDS

Le Conseil du Développement et de la Solidarité (CDS) a mis les petits plats dans les grands à l’occasion de l’ouverture de sa prochaine session annuelle 2019/2020. Dominique de Villepin, l’ancien Premier Ministre de la République Française, était l’invité du think tank présidé par Mohammed Benamour pour un déjeuner-conférence, ce jeudi 19 septembre 2019 à Casablanca. Devant un parterre de personnalités émanant du monde des affaires, de professions libérales, de milieux associatif, politique, culturel, universitaire ainsi que certaines personnalités diplomatiques, l’hôte de marque du CDS, connu pour son intégrité intellectuelle et son courage politique, a dressé un tableau de la géopolitique mondiale. Il a également évoqué les enjeux liés aux menaces qui pèsent sur le monde, mettant en danger l’économie, la finance, la sécurité, l’environnement…. Il faut dire que l’ancien ministre français des Affaires étrangères, connait bien son sujet. C’est ainsi que dans son exposé, il n’a pas manqué d’évoquer, à travers sa vision et ses analyses pertinentes, les moyens de relever ces défis et assurer ainsi la paix et la solidarité entre les Nations. Créée le 27 juillet 2009, pour accompagner le développement économique et social du Royaume, le CDS constitue un laboratoire d’idées et de propositions ayant comme devise : «Une intelligence collective pour une dynamique gagnante». Très actif, il compte plusieurs ateliers de réflexion se proposant d’identifier les enjeux, analyser les réformes en chantier, débattre des feuilles de route, proposer des mesures opérationnelles assurant la convergence des efforts publics et privés, sans pour autant oublier cette volonté affichée «d’adaptation à un environnement international en perpétuelle mutation» et qui est depuis deux ans une sorte de défi auquel l’économie marocaine est confrontée.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

DGSN : Arrestation de plus de 420 000 individus dans des opérations sécuritaires

Article suivant

Un nouveau Consul général de France à Casablanca