Flash-ecoPatronat

Don du gouvernement : la CGEM réagit

Certains organes de presse se sont fait l’écho d’une information infondée selon laquelle le gouvernement projetterait de publier un décret octroyant à la CGEM une zone de 70 hectares dans la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra aux fins de réalisation d’une zone franche d’exportation.


La CGEM tient à informer ses membres et l’opinion publique qu’elle n’a bénéficié d’aucune parcelle à cet effet et qu’elle n’en a pas fait la demande, ni auprès du gouvernement, ni auprès des autorités locales de la région. La Confédération précise qu’elle a mené, en mars 2015, en partenariat avec le ministère de l’Intérieur et les collectivités locales régionales, une initiative solidaire, citoyenne et responsable  de mobilisation des investissements au profit des régions du Sud. Dans le cadre de cette initiative qui  a permis de générer 6,18 milliards de DH d’investissements concrets et de créer 13.109 emplois, la CGEM avait attiré l’attention sur le retard pris dans la réalisation de la 2ème phase de la zone industrielle d’El Marsa à Laâyoune qui devait accueillir des investissements projetés par des entrepreneurs de différentes régions. C’est cette 2ème  phase que certains organes de presse ont certainement, de bonne foi, confondu, note la Confédération présidée par Miriem Bensalah-Chaqroun.

La CGEM ajoute qu’elle n’a en aucun cas demandé à bénéficier de ladite zone ou une autre dans quelque région du Maroc que ce soit.

 
Article précédent

Fnac : troisième magasin au Maroc

Article suivant

Électrique : la Norvège montre le chemin