Santé

Doukkali : « l’épidémie de grippe A/H1 N1 est terminée »

Après avoir sévi au Maroc pendant près d’un mois, l’épidémie de la grippe A/H1N1 est terminée, selon une confirmation du ministre de la Santé, Anas Doukkali. Toutefois, le ministère poursuit son système de veille médical tout en recommandant de continuer à prendre les précautions nécessaires.


Le ministre de la Santé s’est voulu rassurant. En effet, Pour lui, le risque est écarté. « Le Maroc est en train de sortir de la saison grippale et le ministère se prépare dès maintenant à la saison prochaine. Sur le plan épidémiologique, nous sommes sortis du pic; c’est-à-dire qu’il y a de moins en moins de cas de personnes qui se présentent avec des syndromes grippales ou des insuffisances respiratoires. Nous continuons à suivre et à être vigilants. Mais nous avons constaté à travers notre centre d’appels que cette peur qui a accompagné la grippe s’est estampée, les gens se sont rassurés, même les demandes de médicaments et de vaccins a beaucoup régressé et je pense que les choses sont en train de rentrer dans l’ordre », nous a confié Anas Doukkali, hier à Rabat, en marge d’une rencontre de communication et de concertation avec les principales associations d’industriels pharmaceutiques.

Lire aussi Grippe saisonnière : il n’y a aucune raison de s’inquiéter

Le ministre de la Santé rassurer par ailleurs que le A/H1N1 existe depuis depuis 2009 et qu’il n’est pas différent des autres types de virus. « La seule différence est que cette année, nous avons décidé de communiquer davantage par rapport à la prise en charge et à la sensibilisation à l’intérêt de se faire vacciner, notamment pour les personnes à risque celles avec un âge avancé et qui présentent des maladies chroniques », poursuit-il.

S’agissant de la controverse autour du vaccin, le ministre de la Santé à affirmé que le ministère suit les recommandations de l’OMS. « Cette année, l’organe international de la Santé, comme les autres années, recommande le vaccin pour les personnes à risque et c’est ce que nous avons répercuté dès l’automne avec des campagnes médiatiques et au niveau de nos centres. Le vaccin que nous avons au Maroc est le même, d’ailleurs il y a un seul prescrit par l’OMS », conclut-il.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Il fait l’actu : Hussein Shoeib, DG de Mondelēz Maroc

Article suivant

Pharmaceutique : les 3 desiderata des opérateurs