Investissement

DPI en passe de réaliser un sixième investissement au Maroc

Le spécialiste du private-equity, Development Partners International (DPI) affûte ses armes pour une énième opération au Maroc.


Moins de 16 mois après avoir opéré une prise de participation de 300 millions de dirhams dans le capital de la société Uni Confort Maroc Dolidol, filiale de B Group (Groupe Berrada) et leader marocain de la fabrication et la commercialisation de literie, ce gestionnaire de fonds d’investissement dédiés à l’Afrique, s’apprête à opérer une autre grosse prise au Maroc. Selon des sources proches du dossier, l’investissement qui serait imminent porte sur plus de 500 millions de dirhams pour une acquisition majoritaire dans une grosse PME qui fournit des solutions et services pour l’agriculture. Un secteur que DPI connait bien pour avoir investi, quelques mois seulement avant l’opération Dolidol, plus d’un milliard de dirhams dans CMGP, le leader marocain incontesté des solutions et équipements d’irrigation.

En attendant, DPI vient d’injecter près de 100 millions de dirhams dans ADP II Holding 10 Morocco, la structure qui porte la plupart de ses investissements au Maroc  en hissant son capital à 760,8 millions de dirhams. Une opération qui devra être complétée, en ce début 2020, par une autre recapitalisation additionnelle ainsi qu’un financement LBO (endettement bancaire sollicité par l’acquéreur à travers une structure ad hoc pour financer l’acquisition d’une cible et optimiser la mise en fonds propres).

Rappelons que depuis sa première opération au Maroc en février 2011 dans OSEAD (maison mère de Compagnie Minière de Touissit dont il est sorti en 2017), DPI a fait main basse sur CMGP (dont il contrôle 80%) et est entré dans le capital d’Uni Confort Maroc Dolidol, de l’Université Privée de Marrakech et de Touax Africa (fabricant de conteneurs et de constructions modulaires). Cet acteur majeur du capital investissement en Afrique, dont le siège est à Londres, revendique un total d’actifs sous gestion de plus de 1,5 milliard de dollars (soit plus de 14 milliards de dirhams). A ce jour, il a investi dans une vingtaine de grosses PME et groupes opérant sur 29 pays africains. 

 
Article précédent

Refinancement: Voici les détails de la circulaire de Bank Al-Maghrib

Article suivant

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui