Pandémie

Dr Said Afif : «Le pass vaccinal deviendra obligatoire dès que nous aurons atteint un taux élevé de vaccination»

Suite à la publication par le ministère de la Santé d’une capsule vidéo annonçant la généralisation du pass vaccinal, un débat a été lancé concernant sa date de mise en place. Voici la réponse du Dr Said Afif, membre du Comité scientifique de la vaccination anti-Covid.


Doit-on posséder un pass vaccinal pour accéder aux cafés, restaurants et centres commerciaux ? « On ne peut parler de l’obligation de détenir un pass vaccinal pour accéder aux espaces publics qu’après avoir atteint un taux conséquent du nombre de vaccinés.

Grâce à Dieu, et sous l’impulsion de S.M. le Roi Mohammed VI qui est intervenu personnellement, le Maroc a pu disposer d’une large quantité de vaccins. Après avoir vacciné les adultes, nous sommes en train d’administrer les doses aux élèves entre 12 et 17 ans. Nous avons actuellement vacciné plus de 20.000 millions de personnes (60%) avec une dose et 15.500.000 personnes avec deux doses (55%) », explique Dr Said Afif.

Lire aussi | Coronavirus. Voici les nouveaux tarifs des tests de dépistage du Covid-19

Il ajoute que « le retour progressif à la vie normale est devenu la priorité aujourd’hui. Pour ce faire, nous devons protéger les personnes vaccinées puisque le vaccin diminue la propagation du virus. Les études sur les 4 vaccins administrés au Maroc démontrent qu’ils protègent jusqu’à 90% contre les formes graves de la maladie ».

Toutefois, note le membre du comité, « il ne faut pas aussi oublier que l’efficacité des vaccins a diminué à cause du variant Delta qui a doublé le taux d’incidence : un malade contaminait 3 personnes par le passé, aujourd’hui il en infecte 6. Le pass vaccinal n’a pas été mis en place pour limiter les libertés », soutient Dr Said Afif.

 
Article précédent

Report de la rentrée scolaire. Le paiement des frais de scolarité de septembre reporté à octobre

Article suivant

Maroc. Le comité scientifique valide l’injection de la 3ème dose de rappel