Social

DSK se consacre à l’action sociale au Maroc

Dominique Strauss-Kahn se convertit dans le domaine de l’action humanitaire au Maroc où il s’est installé depuis plus de cinq ans.


L’ancien DG du Fonds monétaire international se consacre aux œuvres sociales aux côtés de son épouse Myriam Laoufir, qui s’y investit depuis 2004 à travers son association « Juste pour eux ». DSK, lui, s’engage dans le caritative en sa qualité de président de l’association « Mekkil », très active dans la région de Marrakech-Safi.

L’intérêt porté par l’ancien ministre français de l’Economie, des Finances et de l’Industrie à cette action émane de sa reconnaissance qu’il témoigne à ce pays où il a passé son enfance. « ll m’a beaucoup donné, d’Agadir où j’ai passé mon enfance, à Marrakech où je vis aujourd’hui », a-t-il reconnu dans un poste sur le site de l’association, samedi dernier. Il souhaite mettre du sien pour « améliorer les conditions de vie, sauver des vies et parmi les plus précieuses, celles des enfants, demeurer à l’écoute des populations les plus démunies et tenter de leur offrir un avenir et des perspectives meilleures ».

Dans ces conditions de confinement, où l’enseignement à distance s’impose, Kahn y trouvera un moyen de porter son soutien aux élèves démunis des douars de la commune de Tassoultante, près de Marrakech, avec le soutien d’Orange Maroc. L’action consiste à offrir des recharges téléphoniques E-Learning au profit de ces élèves. L’association a distribué aussi des paniers alimentaires aux familles les plus démunies, touchées par les mesures liées au confinement et à l’état d’urgence sanitaire décrété dans le pays pour endiguer la propagation du covid-19.

 
Article précédent

Et on en reprend pour un mois

Article suivant

Le vrai du faux sur le coronavirus au Maroc, ce lundi 20 avril