Développement

L’ONEE consacre plus de 2 milliards à la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima

Le développement de la région du Nord est une priorité pour l’ONEE. L’Office national de l’électricité et de l’eau potable vient, en effet, d’allouer une enveloppe de plus de 2,3 milliards de dirhams pour renforcer l’approvisionnement du monde rural en eau potable au niveau de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.


Cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027, qui vise la généralisation de l’approvisionnement en eau potable du monde rural et la lutte contre la précarité que connaissent certaines régions, à travers l’accélération du rythme d’exécution des programmes élaborés et l’adoption d’un programme complémentaire pour les zones non couvertes par les programmes précédents.

Soulignons que les projets qui seront mis en œuvre sont axés sur deux piliers. Le premier comprend les centres ruraux, principalement les sièges des collectivités territoriales. Et ce à travers le raccordement individuel, en plus de la généralisation et la garantie de la pérennité des systèmes d’approvisionnement en eau potable en milieu rural au niveau des douars (1.732 douars programmés ou en cours d’achèvement) et la mise en place, en collaboration avec d’autres partenaires, d’un programme complémentaire pour les zones non couvertes.

Lire aussi: L’ONEE reçoit un appui financier de 245 millions d’euros de la BAD

Notons qu’au niveau de la province de Chefchaouen, il a été procédé à la programmation en approvisionnement des communes relevant des cercles de Bab Berred et Jebha (610 millions DH), de Tamorot et Oued Malha depuis le barrage Al Wahda (150 millions de DH), de même que l’approvisionnement et la sécurisation des communes avoisinant le barrage Moulay Bouchta à Chefchaouen et Tétouan (450 millions de DH), ainsi que des communes Oulad Ali Mansour, Zaouiat Sidi Kacem et Bni Said à Tétouan (92 millions de DH).

Au niveau de la province d’Al Hoceima, il est prévu d’approvisionner les collectivités territoriales avoisinant les barrages de Bouhouda et Assfalou (490 millions de DH), tandis que dans la province d’Ouezzane, il a été procédé à la programmation de l’approvisionnement des communes Ain Beida, Sidi Ahmed Cherif et Sidi Bousber (65 millions de DH). En outre, il est prévu le renforcement de l’approvisionnement en eau potable des communes de Ksar Sghir, Ksar El Majaz, Tigharmt dans la province de Fahs-Anjra (128 millions de DH).

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Programme Intelaka : la dynamique est en marche

Article suivant

Benguérir : le 1er Centre Interactif Digital est né