High-Tech

Big Data : le génie du marocain Oudghiri séduit BlackRock et PayPal

Enigma, une société de fintech peu connue, a résumé les coûts croissants engendrés par le Shutdown du gouvernement américain. Résultat des courses de ses co-fondateurs Hicham Oudghiri et Marc DaCosta, une carte de données de l’économie mondiale en temps réel qu’ils ont élaborée sur un site web, intitulé Government Shutdown 2018-2019. BlackRock et PayPal s’empressent de l’acheter.


Enigma a consulté les plans d’urgence du Bureau de la gestion et du budget pour 109 ministères fédéraux. La startup a également fait appel à FederalPay.org pour les salaires moyens et le nombre de travailleurs de 46 agences.

La carte de données comprend quelque 2.000 pages et 2 millions de lignes de données fédérales sur des feuilles de calcul pour créer le système de suivi. De l’idée au lancement, les efforts ont duré 36 heures pour trois numéroteurs Enigma.

Lire aussi Big data : Un Marocain de New York dans la cour des grands

Les données d’arrêt sont disponibles gratuitement, mais la capacité d’Enigma à comprendre rapidement plusieurs sources de données déconnectées, publiques et privées, et à créer une vision personnalisable de l’économie mondiale a attiré certaines des plus grandes entreprises mondiales, de BlackRock à PayPal et Celgene, avec de nombreux clients qui paient plus de 1 million de dollars par an pour avoir accès à ses informations.

Enigma est une idée originale de Hicham Oudghiri et de Marc DaCosta, meilleurs amis depuis leur rencontre il y a 16 ans alors qu’ils étaient étudiants de premier cycle à l’université de Columbia, où ils ont étudié la philosophie. Leur startup organise des informations provenant de milliers de sources à travers le monde dans une seule interface, entièrement liée.

« Les gens savent comment Internet fonctionne, comment enregistrer les utilisateurs et leur servir des cookies pour suggérer des produits sur Amazon. Ce problème est résolu. Nous construisons un modèle du monde réel », explique Oudghiri, 34 ans, qui s’exprime depuis la salle de conférence d’Enigma Humboldt, nommée en l’honneur du philosophe prussien de l’époque des Lumières.

Son cofondateur, DaCosta, 34 ans, ajoute: « Il ne s’agit pas simplement d’un microprocesseur plus rapide ou de meilleures statistiques. Enigma est un graphique de connaissance de ce qui se passe dans l’économie ».

Oudghiri et DaCosta ont commencé leur carrière dans le domaine de l’exploration de données après la crise financière de 2008. DaCosta effectuait des études supérieures en anthropologie culturelle de la donnée à l’université de Californie à Irvine, tandis qu’Oudghiri gérait des projets d’énergie renouvelable pour la BCME Bank à Casablanca.

Les deux cofondateurs d’Enigma étaient curieux d’expliquer le monde à la lumière des perturbations mondiales qui se produisaient. Ils se sont donc réunis et ont commencé à organiser des données accessibles au public, à commencer par les journaux de vol de l’Administration de l’Aviation Fédérale.

Ils ont rapidement découvert une mine d’informations précieuses dissimulées à la vue: des journaux gouvernementaux, des publications de recherche universitaire, des documents commerciaux obscurs et des manifestes d’expédition. S’ils pouvaient le collecter, le nettoyer, l’organiser et l’analyser, pensaient-ils, cela pourrait produire un rendu de la macro-économie en temps quasi réel.

Une adaptation de l’article d’Antoine Gara – Forbes

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Il fait l’actu : Othman Omary, Partner et Managing Director de BCG Casablanca

Article suivant

Challenge Startupper : Total Maroc dévoile ses 15 finalistes