Finance

Economie numérique : un nouveau fonds d’investissement pour les PME

Si le capital investissement au Maroc a été marqué en 2018 par l’entrée en lice des fonds promus par Innov Invest (initiative publique destinée à promouvoir le segment du capital amorçage), l’année qui démarre sera probablement celle de l’arrivée d’une nouvelle génération de fonds d’investissement. En effet, un nouvel acteur dénommé Titan VC FUND, actuellement en phase finale de closing, a choisi de se spécialiser dans le financement des PME marocaines et tunisiennes actives dans les métiers de big data, intelligence artificielle et l’apprentissage machine.


Ce fonds d’investissement doté d’un capital cible de 57 millions d’euros (près de 630 millions de dirhams), est une aubaine pour l’accélération de la digitalisation de l’économie marocaine qui devra en capter pas moins de 60% de l’enveloppe réelle dédiée à l’investissement par ce véhicule (à savoir un total de 420 millions de dirhams entre le Maroc et la Tunisie après déduction des frais de gestion du fonds).

Pour l’instant, le gestionnaire de Titan VC Fund s’active à en finaliser le closing prévu pour la deuxième moitié de l’année 2019 et ce, avec l’appui de plusieurs institutionnels étrangers dont la BEI (Banque Européenne d’Investissement) qui devra y apporter un concours de 11 millions d’euros (près de 120 millions de dirhams) et qui confirme ainsi sa volonté de soutenir et de financer l’innovation en Afrique.

D’ailleurs, le bras financier de l’Union européenne étudie en parallèle l’opportunité de participer à hauteur de 15 millions d’euros (165 millions de dirhams) au fonds en création Afric Invest Venture Capital Growth Fund, projet porté par le gestionnaire Afric Invest et qui consiste à financer les PME africaines innovantes, dont une part importante dédiée à l’Afrique du Nord (bercail du groupe Afric Invest).    

Rappelons que la toute nouvelle Agence de Développement Numérique, mise en place en fin 2017 pour piloter la stratégie de digitalisation de l’économie nationale, vise également à accompagner, voire financer les entreprises marocaines innovantes dans un schéma concerté avec Maroc PME, mais dont les contours ne sont pas encore définis. C’est dire que les PME innovantes n’auront bientôt plus d’excuses en matière de disponibilité de financements adéquats.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Innov Invest : plus de 46 millions de DH déjà alloués

Article suivant

Al Boraq : plus de trains et de nouveaux tarifs à partir de lundi