International

Égypte : 44 morts dans deux attentats ayant visé deux églises coptes

Un attentat à la bombe a fait au moins 27 morts et 78 blessés dimanche 09 avril 2017 dans une église de la ville de Tanta, au nord du Caire, trois semaines avant la visite du pape en Égypte.


L’explosion s’est déroulée peu avant 10h, en pleine célébration des Rameaux dans l’église Mar Girgis de Tanta, une grande ville à une centaine de km du Caire dans le delta du Nil, au premier jour de la semaine sainte.

Le deuxième attentat s’est déroulé en Alexandrie, la grande ville du nord du pays. Il a été perpétré en début d’après-midi par un kamikaze « équipé d’une ceinture explosive » et a fait 17 morts (dont quatre policiers) et 48 blessés, selon le ministère de la Santé.

Après avoir été arrêté par des policiers, l’assaillant s’est fait exploser à l’entrée de l’église Saint-Marc où se trouvait le pape copte orthodoxe Tawadros II, selon le ministère de l’Intérieur. L’église copte a rapidement précisé que son chef n’avait pas été atteint, et qu’il se « porte bien ».

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a annoncé dimanche soir l’« état d’urgence pour trois mois », après les deux attentats à la bombe. Selon la constitution égyptienne, le chef de l’État doit encore soumettre la question au Parlement sous une semaine pour obtenir son accord.

Les deux attentats interviennent 19 jours avant la visite du pape François, prévue les 28 et 29 avril 2017 en Égypte, alors que la branche locale du groupe djihadiste État islamique (EI) avait récemment appelé à viser des chrétiens. Ils interviennent aussi quatre mois après un précédent attentat suicide qui avait tué le 11 décembre 2016 29 personnes également en pleine célébration dans l’église copte Saint-Pierre et Saint-Paul, contiguë de la cathédrale copte Saint-Marc, au Caire.

 

 
Article précédent

La croissance du PIB en Afrique n'a pas créé de nouveaux emplois

Article suivant

Incendie au Sofitel à Casablanca