Flash-ecoSociété

El Khalfi aux députés PAM : « Vous étiez tout près de causer une catastrophe environnementale »

Le ministre délégué auprès du chef de gouvernement, chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, s’est insurgé contre l’équipe du parti authenticité et modernité (PAM) au sujet d’une décharge publique dont la mise en place aurait constitué, selon ses termes, « un crime contre l’environnement ».


El Khalfi a réagi aux critiques portées par un membre du PAM à l’égard de Nezha El Ouafi, secrétaire d’État chargée du Développement durable l’accusant de bloquer l’installation de la décharge provinciale de Sidi Bennour, peut-on lire sur le site du parti justice et développement.

Selon son détracteur, El Ouafi aurait créé des associations qu’elle aurait politisées dans le but d’œuvrer pour le changement du site réservé pour la décharge en question. Le ministre a assuré que l’installation de ladite décharge sur ce site aurait causé une véritable catastrophe environnementale et aurait menacé la vie de milliers d’habitants de la région.

Le porte-parole du gouvernement a expliqué, lundi au parlement, au sujet de la qualification des « décharges non surveillées » qu’El Ouafi a refusé l’installation de cette décharge car le site qui lui a été réservé est situé sur une nappe phréatique. De ce fait, l’installation de la décharge aurait mis dans la rue des centaines de familles et aurait également privé d’eau potable, indiquant par là-même que la loi interdit la mise en place de décharges publiques à proximité de sources d’irrigation.

« Vous étiez en tant que membre du conseil consultatif, tout près de causer une catastrophe environnementale », a-t-il indiqué, félicitant le rôle de la société cEl Khalfi aux députés PAM : « Vous étiez tout près de causer un crime contre l’environnement »ivile qui s’est tenue contre la réalisation de ce projet destructeur.

El Khalfi a par ailleurs souligné que la secrétaire d’État au Développement durable a assumé son entière responsabilité. El Ouafi, a-t-il rappelé, a constitué un comité qui a été à l’écoute de la population concernée avant d’envoyer une correspondance officielle à la préfecture de Sidi Bennour pour trouver un autre site approprié pour l’installation de la décharge.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

ADM : hausse fulgurante du résultat net en 2017

Article suivant

Ramed : El Otmani et Doukkali convoqués au Palais