Conseil de Gouvernement

El Otmani : Le transfert des compétences en phase finale

Le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a annoncé jeudi à Rabat, que le gouvernement est parvenu aujourd’hui aux phases finales pour la mise en place des plans directeurs relatifs au transfert des compétences de l’administration centrale aux administrations régionales.


El Otmani a souligné que le comité de pilotage pour la mise en oeuvre de la charte de déconcentration a tenu plusieurs réunions et adopté plusieurs plans directeurs, annonçant la tenue prochaine de ce comité pour l’adoption de divers plans directeurs, a indiqué Mustapha El Khalfi, porte-parole du gouvernement, lors d’un point de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil.

Le chef du gouvernement a souligné qu’il existe du temps pour entamer le transfert de plusieurs attributions ou la délégation d’autres, sur les deux prochaines années 2020 et 2021, de manière progressive, ajoutant qu’à partir de la fin de cette année, sera entamé le transfert des premières compétences aux directions régionales, conformément à une nouvelle architecture (administrations régionales communes).

Lire aussi : Un remaniement ministériel dans le pipe

El Otmani a expliqué que cette nouvelle architecture sera annoncée dans les prochains mois, notant que cela va constituer un tournant dans l’administration marocaine, car à côté des conseils régionaux, il y aura également des directions régionales dotées d’attributions leur permettant de négocier avec les régions, et par conséquent assurer un suivi des programmes, mettre en place des plans au niveau régional, et prendre en compte les spécificités de chaque région.

Il a exprimé dans ce contexte la fierté du gouvernement du soutien de SM le Roi Mohammed VI, « un soutien pratique, moral et politique qui fait de ces chantiers, un chantier national par excellence« , notant que ce chantier aura un impact sur les autres chantiers qui sont la justice territoriale et l’intérêt accordé aux régions et zones n’ayant pas profité par le passé du fruit du développement, et donnera aussi une grande impulsion aux programmes sociaux au niveau régional.

En parallèle, « nous nous intéresserons aux ressources humaines au niveau régional et à l’allocation de ressources financières nécessaires pour le transfert de compétences à ces régions », a-t-il ajouté.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

19 mars 2005 : Homme de l’année économique francophone

Article suivant

Le footballeur ghanéen Junior Agogo est décédé