Entreprenariat

Elalamy très satisfait du bilan de Maroc PME

L’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise « Maroc PME » a accompagné durant la période 2014-2018 un total de 8.889 bénéficiaires couvrant les TPME, les auto-entrepreneurs et les porteurs de projets, a annoncé, mercredi à Rabat, son directeur général par intérim Hassan Bakhouch, lors d’une conférence de presse présidée par le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique, Moulay Hafid Elalamy.


Dans le détail, l’Agence a accompagné 1.094 TPME pour la réalisation de 1.508 projets individuels d’investissement d’amorçage, de croissance et de reconversion, d’une part, et d’assistance technique, d’autre part, a indiqué Hassan Bakhouch, qui présentait le bilan 2014-2018 de « Maroc PME », notant que ces projets d’accompagnement représentent un investissement global de 7,1 milliards de dirhams avec un engagement de création de plus de 75.984 emplois.

« Maroc PME » a également accompagné, durant cette période, un total de 7.805 porteurs de projets, TPE et auto-entrepreneurs, a-t-il ajouté, relevant que dans le cadre de l’accompagnement du déploiement du statut de l’auto entrepreneur, l’Agence enregistre, au 31 mars 2019, plus de 123.075 demandes d’inscription au Registre national de l’auto-entrepreneur et plus de 99.256 inscriptions audit registre.

Après avoir fait observer que 31% des auto-entrepreneurs inscrits sont des femmes, Bakhouch a souligné que l’écosystème des auto-entrepreneurs s’est enrichi avec la formation de 355 conseillers en entrepreneuriat et l’accompagnement de 2.786 auto-entrepreneurs. Il a, en outre, assuré que « Maroc PME » compte poursuivre son action en faveur du développement du tissu entrepreneurial, en apportant des solutions pratiques à même de renforcer l’employabilité et l’entrepreneuriat, identifiées dans le cadre d’une approche collaborative et d’un dialogue établi avec des jeunes, des porteurs de projets, des industriels, des élus, des collectivités locales, des fondations et associations.

Commentant ces résultats, le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique s’est dit « très satisfait » des réalisations accomplies par l’Agence ces cinq dernières années, relevant que « Maroc PME » travaille aujourd’hui suivant une nouvelle démarche, dans le cadre d’une vision et d’une feuille de route fixées par le ministère en disposant des moyens financiers nécessaires à même de lui permettre d’accompagner au mieux les entités qui présentent un fort potentiel de développement.

Moulay Hafid Elalamy a ajouté qu’à titre d’exemple, les résultats réalisés par « Maroc PME » avec certaines entités du secteur industriel sont très satisfaisants, relevant que cette expérience mérite d’être élargie à d’autres secteurs, notamment le tourisme et l’artisanat qui sont caractérisés par une forte densité de PME au grand potentiel.

Pour promouvoir l’action de « Maroc PME », le ministre a indiqué que trois leviers d’action seront mis en place, à savoir l’élargissement du périmètre sectoriel en convergence avec les stratégies sectorielles et les programmes de développement régionaux, la création des représentations régionales de « Maroc PME » avec la mobilisation de ressources humaines qualifiées dans les régions et le renforcement des partenariats locaux ciblant les TPE.

Pour sa part, le secrétaire d’État à l’Investissement Othman El Ferdaous a fait observer que durant ces cinq dernières années, quelque 22% des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement de Maroc-PME opèrent dans le secteur du textile et 15% dans la filière de l’agro-industrie, notant que ces branches d’activité de l’économie réelle marocaine participent grandement à l’exportation et sont très rentables du point de vue de l’accompagnement de l’État.

Maroc PME accomplit un travail extrêmement important en tant qu’Agence d’exécution de la feuille de route du ministère de l’Industrie, s’est-il félicité, estimant que d’autres départements ministériels sont appelés à tirer parti des services de l’Agence qui, dans le cadre de son plan de développement, entend élargir son champ d’action et ses domaines d’intervention.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Il fait l’actu : Mohamed Hassan Bensalah, président de la FMSAR

Article suivant

Il fait l’actu : Mohamed El Kettani, PDG du groupe Attijariwafa bank