Politique

Élections 2021 au Maroc. Aucune pratique majeure entachant la transparence du scrutin selon le CNDH

Selon le Conseil national des Droits de l’Homme (CNDH), les élections du 8 septembre se sont déroulées dans les meilleures conditions et aucune pratique majeure entachant la transparence du scrutin n’a été enregistrée.


Les élections du 8 septembre se sont déroulées conformément aux procédures régissant les opérations électorales au Maroc, selon le Conseil national des Droits de l’Homme (CNDH). « Les observateurs du CNDH n’ont pas relevé de pratiques majeures ayant entaché la transparence de ce triple scrutin qui s’est déroulé mercredi sur l’ensemble du territoire national », a indiqué la présidente du CNDH, Amina Bouayach.

Lire aussi | Aziz Akhannouch : «Le RNI s’alliera aux partis qui partagent les mêmes principes et la même vision de son programme»

Elle a précisé, lors d’un point de presse le 9 septembre consacré à la présentation des observations préliminaires sur les élections, que le Conseil a constaté que les nouvelles dispositions juridiques régissant le scrutin de 2021 ont contribué à l’élargissement de la représentation politique de la société, à travers le quotient électoral, au renforcement de la participation de la femme via les listes régionales et à l’augmentation de la participation aux élections en organisant trois scrutins le même jour en dépit du contexte lié à la situation pandémique.

Lire aussi | Élections 2021 au Maroc. Voici les résultats des chefs des 6 principales formations

 
Article précédent

Aziz Akhannouch : «Le RNI s’alliera aux partis qui partagent les mêmes principes et la même vision de son programme»

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc. 3451 nouveaux cas, 896.913 au total, jeudi 9 septembre 2021 à 16 heures