Politique

Élections professionnelles. Le rendez-vous du 6 août

Après les élections des représentants des salariés du secteur public et du secteur privé, au mois de juin, les élections des chambres professionnelles (CP) devront se dérouler le vendredi 6 août. Une journée politiquement chaude.


Les CP sont juridiquement définies comme étant des établissements publics à caractère professionnel dotés de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Soumises à la tutelle de l’Etat, elles représentent les professionnels dans divers secteurs. Elles sont au nombre de quatre : chambres de commerce, d’industrie et de services (CCIS), chambres d’agriculture, chambres d’artisanat et chambres de pêche maritime. Elles ont des missions à caractère représentatif, consultatif, d’appui et de promotion.

Lire aussi | Bank Al Maghrib. Jouahri confirme l’urgence des réformes

Ainsi, elles représentent et veillent à la défense des intérêts des professionnels, participent auprès du pouvoir central à l’élaboration des plans et des choix stratégiques, participent aux travaux des conseils d’administration des agences et offices gérant les équipements et les services publics, agences de transport urbain et les agences locales de distribution de l’eau et de l’électricité, des conseils des universités et des académies régionales, d’éducation (…).

Le gouvernement doit consulter les CP dans les projets de lois et de règlements relatifs aux secteurs qu’elles représentent. De même, les collectivités territoriales doivent consulter les CP, notamment dans l’élaboration des plans d’aménagement urbain, la détermination des tarifs des produits et services, la création des marchés et des grands complexes commerciaux.

Lire aussi | Maroc. Un couvre-feu nocturne est décrété de 21h à 5h par le gouvernement [communiqué du 2 août]

Ainsi, les élections des chambres professionnelles constituent un moment fondamental dans la vie politique nationale, à ne pas sous-estimer, malgré les prérogatives et attributions actuellement relativement limitées de ces entités. Conformément au nouveau découpage régional, le nombre de CP est de 12, par type de chambre, excepté pour les chambres de pêche maritime (CPM) qui sont au nombre de quatre.

Chaque chambre dispose d’un nombre de sièges formant son assemblée générale. Au niveau national, le nombre total de sièges à pourvoir est de 2 230, avec 40% pour les CCSI, 29% pour les chambres d’agriculture, 26% pour les chambres d’artisanat et 6% pour les chambres de pêche maritime.

La CCIS de la région de Casablanca-Settat dispose du plus grand nombre de sièges, soit 148. Lors des élections de 2015, c’est le PAM qui est arrivé en tête, avec 18,72% des sièges, suivi du parti de l’Istiqlal, avec 16,11% et du RNI, avec 14,96%. Les sans appartenance politique (SAP) sont arrivés en 4ème position, avec 11,84% des sièges. Cette fois-ci, le nombre de candidatures déposées a atteint 12 383, soit une moyenne de 5,55 candidats par siège. En nombre de candidats, le RNI est en tête, avec 1938 candidats, soit 15,65% de l’ensemble, suivi de l’Istiqlal, avec 1648 candidats, soit 13,31%, et du PAM, avec 1487 candidats, soit 12,01%. Les SAP sont au nombre de 2614 candidats représentant 21,11% de l’ensemble.

Lire aussi | Ministère de l’Économie et des Finances. Un nouvel organigramme entre en vigueur

Par type de chambre, le nombre de candidats est de 2461 pour les chambres d’agriculture, 5377 pour les CCIS, 4243 pour les chambres d’artisanat et 302 pour les CPM. Les femmes candidates sont au nombre de 2940, soit 23,74% de l’ensemble. Par chambre, elles sont présentes surtout dans les CCIS, avec 1513 candidates et dans les chambres d’artisanat, avec 1231 candidates. Par contre, elles ne sont que 48 à candidater dans les chambres d’agriculture. Il en est de même des CPM.

Dans la compétition qui aura lieu le 6 août prochain, alors que le RNI prône une modernisation du mode de gestion et de fonctionnement des CP, l’Istiqlal défend leur réhabilitation en renforçant leurs prérogatives, en vue d’une meilleure implication/participation dans les processus décisionnels, aussi bien au niveau territorial qu’au niveau national, puisque lesdites CP sont aussi appelées à être représentées au sein de la chambre des conseillers, à travers un scrutin indirect qui suivra l’élection directe des AG desdites CP.

 
Article précédent

Mobilité électrique. Le Maroc paraphe un accord de transfert de technologie avec le Brésil

Article suivant

Maroc. Le taux de chômage a progressé au 2ème trimestre de 2021 selon le HCP