International

Élections US : duel serré et bagarre judiciaire en vue ?

Toujours en tête au niveau des grands électeurs 238 contre 213 pour son adversaire, Joseph (Joe) Biden (Démocrate) s’est dit confiant quant à l’issue de cette élection. Le Président sortant, Donald J. Trump ne semble pas voir les choses de la même façon. Un bis-repetita de la saga Bush Jr – Al Gore en perspective ?


Avec une avance de 25 grands électeurs dans la course vers les 270 grands électeurs nécessaires pour remporter l’élection présidentielle, le candidat démocrate Joe Biden compte devrait s’impatienter de rallier quelques États pour combler l’écart des 32 grands électeurs rentrants. La tâche ne sera pas facile parce que dans les 3 États : Caroline du Nord, Géorgie et Michigan dépouillés respectivement à hauteur de 94%, 94% et 88%, le Président sortant Donald J. Trump est en tête des votes. Ces États comptent respectivement 15 et 16 grands électeurs. Mais si l’avance du Président sortant est très légère, remporter ces 47 grands électeurs le placerait directement en très bonne position avec 260 grands électeurs, le rapprochant des 270 nécessaires. En Pennsylvanie, où les votes sont dépouillés à hauteur de 64%, l’État qui compte 20 grands électeurs voit Donald Trump en tête des votes avec 55,7% contre 43,1% pour son adversaire Biden.

Lire aussi | Transport urbain : le Maroc obtient 150 millions de dollars additionnels de la Banque mondiale

Les prochaines heures seront décisives et une seule victoire nette, sans ambiguïté de l’un ou de l’autre candidat, avec un écart confortable pourrait éviter le scénario George W. Bush – Al Gore des élections de 2000. On se rappelle à l’époque, les États-Unis avaient offert le spectacle de comptage et recomptages multiples des voix en Floride, avec des accusations de fraudes dignes d’autres pays. Avant que George W. Bush ne soit déclaré, au terme de plusieurs allers-retours et de recours vainqueur des élections. Certains diront plus tard, qu’Al Gore a fini par lâcher l’affaire contre la promesse d’être le porte-étendard de la lutte contre le réchauffement climatique avec sa fondation. Quoi qu’il en soit, et connaissant le “caractère belliqueux“ des candidats, surtout de Donald J. Trump, une victoire étriquée d’un candidat risque fort de remettre sur la table ces recours en recomptage. 2020 sera-t-elle différente de 2000 ? Wait and see…

Lire aussi | e-paiement : 4 milliards de DH de transactions à fin septembre

 
Article précédent

PLF 2021. Comptes spéciaux du Trésor : une opacité résistante

Article suivant

Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, mercredi 4 novembre