International

Élections US : Joe Biden se positionne en rassembleur

En attendant le décompte des voix dans le reste des États et fort de son avance sur le président sortant, Joe Biden, le candidat démocrate, s’est drapé dans des habits de Chef d’État en déclarant vouloir représenter toute la nation. Une façon de tailler l’herbe sous le pied de Donald Trump sans déclarer comme ce dernier sa victoire.


Contrairement à Donald J. Trump qui n’a pas hésité peu de temps après les votes à s’auto-proclamer vainqueur des élections, Joe Biden joue la carte de la prudence. Inutile pour lui de verser dans un échange d’auto-proclamations alors qu’il sent la balance pencher en sa faveur. Le candidat démocrate s’est donc voulu précautionneux dans son discours de ce matin, en conjuguant sa victoire au futur. « Nous allons gagner cette course avec une large majorité », a-t-il lancé en direction de ses partisans depuis sa base de Wilmington dans le Delaware. Le candidat démocrate préfère avancer masqué, citant les chiffres qui font de lui le prochain président des États-Unis, sans jamais dire qu’il est gagnant de manière claire. « Mes chers Américains, nous n’avons toujours pas de déclaration finale d’une victoire mais les chiffres offrent une tableau clair et convaincant : nous allons gagner cette élection », a-t-il déclaré.

Lire aussi | Le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian attendu au Maroc lundi

« En avance un peu partout »

Le candidat démocrate n’a pas résisté à l’envie de faire la comptabilité des voix et des chances de remporter les États concernés pour définitivement clore le chapitre de cette élection, et avec elle, la période Trump. « Nous gagnons dans l’Arizona. Nous gagnons dans le Nevada. Nous sommes en bonne voie de décrocher 300 grands électeurs », a avancé Joe Biden. Ce dernier ne s’est pas privé de se réjouir à l’idée d’être le premier démocrate à remporter l’État de Géorgie depuis près de 3 décennies. « Nous allons être le premier démocrate à gagner la Géorgie en 28 ans », a-t-il déclaré. Ou encore d’être le candidat qui a remporté le plus de voix dans une élection américaine. « 74 millions de votes, c’est plus que n’importe quel ticket présidentiel n’a jamais obtenu dans l’histoire des USA. Nous allons gagner cette course avec une nette majorité, avec la nation derrière nous », a-t-il ajouté. Les dépouillements sont toujours en cours en Pennsylvanie et en Géorgie, mais le candidat démocrate est confiant de pouvoir remporter ces deux États. Avec la lenteur qui caractérise les dépouillements dans plusieurs États, Joe Biden a convié ses partisans au calme et à la patience, tout en insistant sur l’importance de tenir compte de chaque voix exprimée par les électeurs.

Joe le rassembleur

En attendant les résultats définitifs, et la probable bataille juridique à l’horizon, Joe Biden veut rassembler ses concitoyens. « Ce qui devient de plus à chaque heure qui passe, c’est qu’un nombre record d’Américains – de toutes races, confessions, régions – ont choisi le changement plutôt que la continuité », a-t-il affirmé. « Il est temps de nous rassembler. (…)  Ma responsabilité en tant que président sera de représenter toute la nation. (…) Nous avons une opportunité de créer le futur que nous voulons pour nos enfants et nos petits-enfants », a déclaré Joe Biden durant son discours. Dans cette démarche, le candidat démocrate a essayé de détendre les tensions en ajoutant, « nous sommes peut-être des adversaires, mais nous ne sommes pas des ennemis. Nous sommes des Américains. (…) Nous devons mettre la colère et la diabolisation de côté ».

Lire aussi | Mobilité internationale des étudiants marocains (3/5) : l’Allemagne et l’Espagne en force

Joe Biden, s’il est élu, sera attendu sur de nombreux dossiers, notamment la crise sanitaire qui a déjà fait plus de 236.000 mors dans le pays, et les relations avec la Chine.

 
Article précédent

Le coronavirus pourrait aggraver les acouphènes [Étude]

Article suivant

L’Europe se barricade face à la « seconde vague »