AutomobileFlash-eco

Électrique : la Norvège montre le chemin

La Norvège a franchi un nouveau cap l’an passé en matière de ventes de voitures moins polluantes puisque 52,2% des nouvelles immatriculations étaient des véhicules électriques et hybrides.


D’après des statistiques publiées mercredi 03 janvier 2017 par le Conseil d’information sur le trafic routier de la Norvège (OFV), les ventes de voitures entièrement électriques et à hydrogène ont remporté une part de marché de 20,9% des ventes de véhicules neufs l’année dernière. À cela s’ajoutent les ventes de véhicules hybrides, c’est-à-dire rechargeables ou à très faible consommation d’essence, qui ont récolté 31,3% des parts de marché, selon les chiffres de l’OFV. En 2016, les voitures zéro émission et hybrides avaient respectivement représenté 15,7% et 24,5% des nouvelles immatriculations dans ce pays du nord de l’Europe. L’année dernière et pour la première fois, la part de marché des moteurs à énergie fossile est passée sous les 50%. Il s’agit du fruit de toute une série de mesures incitatives comme l’absence de taxes sur les voitures électriques, alors que les véhicules polluants sont au contraire fortement taxées. Autre avantage, les voitures zéro émission bénéficient de la gratuité des péages, du stationnement, des ferries et de la recharge dans les parkings publics. À Oslo, certains grands parkings sont même totalement dédiés à la recharge de voitures électriques.

L’Association norvégienne des véhicules électriques, qui représente les particuliers propriétaires de ces voitures, estime que les pouvoirs publics ne doivent pas relâcher leurs efforts, d’autant que le Parlement entend interdire d’ici 2025 les ventes de voitures équipées de moteurs à combustion.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Don du gouvernement : la CGEM réagit

Article suivant

Il fait l’actu : Saâdeddine El Othmani, Chef du gouvernement