BusinessChallenge newsEconomie

Electroménager : La guerre des prix aura lieu avec l’Aïd

A l’approche de l’Aïd El Kébir, les préparatifs vont bon train pour les marques d’électroménager. Des remises importantes sont attendues cette année.


Bonne nouvelle pour les foyers qui attendent l’Aïd pour s’équiper. A cause d’une baisse prévisionnelle des ventes sur l’année 2012, certains professionnels estiment qu’une guerre des prix est inévitable, même si d’autres relativisent l’impact de la crise. « Cette année, les opérateurs du secteur vont faire des efforts sur leurs marges et les prix pour faire des promotions intéressantes», affirme Patrick Soumet, DG de Candy-Hoover Maroc. Ce constat est partagé par les professionnels du secteur, car, de l’avis de tous, les entreprises ont du retard à rattraper.

Une année en demi-teinte

Si d’importantes remises sont attendues dans les semaines qui viennent, c’est que le secteur a fini par ressentir le contrecoup de la crise. Pour l’année 2012, les spécialistes s’attendent à une variation à la baisse de l’activité qui devrait se situer entre 3% et 5% de moins. On est bien loin des 5% à 10% de croissance annuelle qu’il connaissait jusque-là. De plus, cette période promotionnelle, qui est la plus importante de l’année, est la dernière occasion de sauver une saison déjà en demi-teinte. Néanmoins, Lionel Lemaire, DG de Fagor Maroc, tient à relativiser, à la lumière de la crise économique mondiale, même s’il reconnaît une légère baisse du chiffre d’affaires du secteur en 2012 : «L’activité n’est pas si mauvaise. Le marché marocain commence à être équipé. Et nous commençons à évoluer d’achats de premier équipement vers des achats de renouvellement, qui concernent des produits à plus forte valeur ajoutée ». Mais cela n’a pas empêché la marque de revoir sa stratégie commerciale. Elle, qui possède sa propre usine de production au Maroc, fait face à une concurrence de plus en plus acharnée de la part des importateurs qui bénéficient du démantèlement douanier. Elle a choisi de mettre un produit particulier au cœur de sa communication durant cette période. Un réfrigérateur de nouvelle génération, d’une capacité de 400 litres. Parallèlement à cela, la marque a préféré adapter son offre à un niveau local. «Nous avons fait le choix d’adapter notre stratégie commerciale aux besoins de notre clientèle. Nos promotions sont ainsi logiquement différentes d’une région à l’autre », explique Karim Harti, directeur commercial de la marque.

Une période charnière
Si le monde de l’électroménager connaît une telle effervescence actuellement, c’est que cette période reste la plus importante de l’année sur un plan commercial. Pour certaines marques, elle peut en effet représenter jusqu’à 30% de leur chiffre d’affaires annuel. De l’autre coté, une grande partie des ménages préfère différer ses achats à cette période afin de profiter des meilleures offres. Et, selon les professionnels, ce sont les réfrigérateurs et le matériel de cuisson qui sont les plus demandés, ainsi que, dans une moindre mesure, le petit électroménager. «les barbecues ont de plus en plus la cote ces dernières années», nous explique un vendeur dans une enseigne de distribution spécialisée.
Cependant, l’engouement que connaît le secteur durant cette période ne concerne que les achats immédiats. Les cuisinistes, qui ont des délais de livraisons importants, se retrouvent en dehors de ces considérations. « Il se passe environ deux mois et demi entre la vente et la livraison de nos cuisines, ce qui limite l’efficacité de ce genre d’opérations promotionnelles», confirme Yannick Tedesco, Directeur Commercial de la franchise Ixina.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Electronique : Microchoix recrute ses franchisés

Article suivant

Logistique : L’espagnol SJL aiguise ses armes