Portrait

Elle a la fibre entrepreneuriale

Yasmine Bekkari est une passionnée d’entrepreneuriat. À son actif, plusieurs startups et entreprises créées ou co-fondées. Après un brillant parcours à l’international, elle décide de rentrer au bercail, et co-fonde AMS Morocco.


L’entreprenariat, c’est son crédo. D’ailleurs, malgré son succès au sein des grandes entreprises internationales dans lesquelles elle a fait son parcours, Yasmine Bekkari n’a pas hésité à tout plaquer pour se mettre à son propre compte. Elle co-fonde, dès 2009, une startup spécialisée dans l’investissement dans le solaire, après un brillant parcours professionnel qui l’a amenée à travailler de 2003 à 2006 au sein du département immobilier d’Ernst & Young et de 2006 à 2009 au sein des fonds d’investissements immobiliers de la banque d’affaire Morgan Stanley. Elle enchaîne en lançant, juste après, YB Advisory, un cabinet dont la vocation est d’accompagner des investisseurs immobiliers dans la structuration de leurs projets immobiliers au Maroc et en Afrique. En parallèle, Yasmine Bekkari co-fonde avec des investisseurs luxembourgeois, la société LTCO, qui est dédiée à la préparation de déclarations fiscales luxembourgeoises depuis Casablanca. Une succession d’expériences concluantes dans l’entrepreneuriat qui a fait d’elle ce qu’elle est devenue aujourd’hui : une femme dirigeante totalement accomplie. Ce parcours, Yasmine Bekkari l’a toujours voulu depuis qu’elle était enfant. Ayant grandi dans une famille qui a donné une place importante à l’entrepreneuriat, avec un grand-père qui a fondé une école, et un père entrepreneur, elle avait naturellement cette fibre.

Sur les traces de son père
« Je voulais suivre les traces de mon père et intégrer HEC comme lui et me préparer à l’entrepreneuriat, mon but à terme », se souvient-elle. C’est ainsi qu’après l’obtention d’un baccalauréat marocain et d’un baccalauréat français (passé en candidate libre) en 1997, elle décide de s’inscrire en classes préparatoires commerciales au lycée Saint-Jean de Passy à Paris. « À l’issue de mes deux années de  »prépa », j’ai finalement intégré, en septembre 1999, Audencia à Nantes qui m’a offert la chance d’effectuer deux semestres d’échange à l’étranger en 2002, l’un à l’ICADE Madrid et l’autre à l’Université d’Ottawa », raconte Yasmine Bekkari. En 2000 et 2001, elle effectue pendant son cursus à Audencia plus de 18 mois de stage d’abord en Marketing chez Procter & Gamble puis en audit et conseil chez Mazars, et en corporate finance à BNP Paribas. Ces trois expériences lui ont permis de se forger et de s’outiller avant d’intégrer le marché du travail en 2003. « Après plusieurs stages lors de mon cursus en École de Commerce, je m’oriente vers une carrière financière avec une spécialisation dans le secteur de l’immobilier que j’ai découvert lors de mon stage chez Mazars. C’est ainsi que j’ai intégré le département immobilier d’Ernst & Young à Paris où j’ai effectué des missions d’audit, de due diligence et d’accompagnement financier auprès de foncières immobilières et d’investisseurs institutionnels», explique Yasmine Bekkari. Elle fait montre d’une expertise qui a aussitôt attiré l’attention des représentants des fonds d’investissements immobiliers de la banque d’affaires Morgan Stanley, qui la débauchent en 2006. Elle rejoint ainsi leurs équipes de gestion d’actifs immobiliers à Paris et à Madrid. Cette nouvelle expérience va peaufiner son expertise dans le secteur immobilier. « Pendant plus de 3 ans, j’ai partagé mon temps entre Paris, Madrid, Londres et Luxembourg et ai eu la chance de participer à l’exécution de transactions immobilières de plusieurs centaines de millions d’euros pour toute classe d’actifs, c’est-à-dire du résidentiel, bureaux, commerce, logistique, hôtels…Et aussi sur toute la chaîne de valeur de la gestion d’actifs immobiliers, de l’investissement, du financement, en passant par la structuration et gestion de fonds, jusqu’à la levée de fonds », confie-t-elle.

Le retour au bercail
Après quasiment une décennie d’expérience professionnelle à l’international, la native de Casablanca commence à ressentir le besoin de rentrer au pays. Mais avant cette étape, elle décide de retourner sur les bancs pour mieux préparer son retour au Maroc. Elle intègre, en 2009, l’INSEAD où elle étudie à la fois à Fontainebleau et à Singapour pour y préparer son MBA qu’elle décroche en juillet 2010. De retour à Casablanca, elle assure la gestion de la société LTCO jusqu’en 2014, où elle décide de se focaliser sur son expertise immobilière. Elle se lance, de nouveau dans une nouvelle aventure en co-créant, avec des investisseurs franco-émirati, AMS Morocco (Aswaq Management & Services) qu’elle co-dirige désormais depuis Casablanca et Dubaï. «Lors des différentes missions menées auprès d’investisseurs immobiliers pour les accompagner au Maroc, il m’est apparu qu’il manquait dans le pays un acteur tel qu’AMS pour accompagner les investisseurs locaux et étrangers dans la conception et la programmation de leurs projets, et aussi dans la gestion opérationnelle de ces mêmes projets. C’est ainsi que j’ai approché en 2014 un des leaders de cette activité, en Europe et au Moyen Orient, qui avait pour velléité de pénétrer le marché marocain et africain pour créer la filiale africaine du groupe à Casablanca », précise Yasmine Bekkari, ajoutant qu’elle a co-fondé la filiale avec sa partenaire Selma Belkhayat. Sa force et sa détermination, elle les tire de son cercle familial et de ses expériences personnelles. Seule fille et petite dernière d’une fratrie de trois, la serial entrepreneur a grandi « dans une famille où les modèles ne manquaient pas », avec des grands-parents professionnels de l’éducation et de l’enseignement, des oncles et tantes pilotes de ligne ou pharmaciens ou médecins pour la plupart, un grand frère médecin et un autre pilote de ligne, une mère dans la recherche scientifique et un père entrepreneur. «Tout au long de mon enfance, je me suis nourrie de liens familiaux et amicaux forts qui m’ont appris l’importance de l’Autre, la tolérance, la passion et l’ouverture vers le monde grâce, notamment, à de nombreuses lectures et à de nombreux voyages vers des contrées lointaines et originales tant au Maroc qu’à l’étranger, à une époque où on ne voyageait pas comme aujourd’hui », conclut Yasmine Bekkari.

Bio express
1997 : Obtention du BAC
1999 : Classes préparatoires commerciales au lycée Saint- Jean de Passy à Paris
2003 : Début de carrière professionnelle chez Ernst & Young à Paris
2014 : Elle co-fonde AMS Morocco

 
Article précédent

Le sud-africain EBS Advisory s’implante au Maroc

Article suivant

Renault Koleos, un colosse aux pieds agiles