Elle fait l'actu

Elle fait l’actu : Fathia Bennis, PDG de Maroclear

Le Maroc, en avance en termes de marchés financiers et de capitaux, partage son expérience et son expertise en la matière avec les différents pays africains, a souligné le PDG de Maroclear, Fathia Bennis.


« Nous sommes en avance en termes de marchés financiers et de capitaux par rapport à plusieurs places. Nous avons travaillé avec la Banque centrale de la Tunisie pour l’émission des bons de Trésor et leur gestion ainsi qu’avec la Côte d’Ivoire et le Gabon », a dit Fathia Bennis dans un entretien à la MAP, en marge du 5ème forum mondial des Dépositaires centraux des titres des valeurs mobilières (WFC 2019) qui se tient à Marrakech.

Le Royaume, a-t-elle poursuivi, est  »en pleine révolution digitale et bien avancé à ce niveau », mettant l’accent sur l’importance de  »faire du Maroc un hub financier régional à même de séduire les investisseurs européens et africains et de promouvoir les investissements marocains à l’étranger ». Évoquant les nouvelles technologies financières (fintech) et leurs impacts sur l’amélioration des services financiers, Bennis a relevé que la technologie de la Blockchain devrait être développée d’une manière rapide, eu égard aux avantages qu’elle offre en matière de décentralisation. « Nous sommes dans une politique d’échange de bon procédés et pas dans celle de donneur de leçons », a-t-elle assuré, réitérant qu’il s’agit  »d’une relation gagnant-gagnant ».

Bennis a, dans ce sens, indiqué qu’au-delà du fait de bénéficier des avancées des fintech, le Maroc ambitionne de développer ses propres solutions et produits, relevant que la Blockchain, technologie sans erreur puisqu’il n’y a pas d’intervention humaine, permet aux opérateurs de bénéficier de plusieurs services avec moindre coût.

Créé en 1997 en vertu de la loi n°35-96 du 9 janvier 1997, Maroclear dispense quatre grands services à ses affiliés, à savoir la dématérialisation des titres et leur conservation, la gestion de la circulation de ces titres de comptes à comptes et l’administration de ces titres (gestion du référentiel et codification selon des normes internationales). Il apporte, dans ce cadre, la sécurité, la fluidité et la transparence nécessaires au bon fonctionnement des processus postmarché.

Organisé du 08 au 12 avril sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, le WFC, qui se tient tous les deux ans, constitue l’occasion idéale pour les principaux dépositaires centraux du monde de discuter de l’actualité et des pratiques du secteur ainsi que d’échanger les expériences.

L’impact des nouvelles technologies, la Cybersécurité, la Blockchain et la Fintech sur les Dépositaires et leurs activités sont, entre autres, les thématiques qui seront abordées à cette occasion par les professionnels et les spécialistes venus de quatre-vingt-dix pays.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Soudan : Le président Béchir destitué par l'armée

Article suivant

Le Marocain Mouad Hajji désigné secrétaire général de la CAF